Le taux de change du Franc congolais a connu une légère dépréciation au cours de la semaine du 02 au 08 mai en se négociant à 2.004, 34 FC le dollar américain contre 2000 FC à l’indicatif, la semaine du 25 au 30 avril, franchissant ainsi la barre 2000 FC, après une longue période de stabilité au taux oscillant entre 1900 et 1999,75 FC jusqu’à fin mars de l’année en cours.

Sur le marché parallèle, le Franc congolais demeure toujours stable sur le marché de change parallèle par rapport au dollar américain, en se maintenant depuis plus d’une année à 2.000 (deux mille) FC à l’achat de cette devise et 2035 (deux trente-cinq) FC voire 2050 (deux mille cinquante) FC à la vente,  a relevé l’ACP au cours de la période indiquée, soit du 25 au 30 avril 2022.

Il sied de relever qu’à travers l’ensemble du territoire national, le taux de change reste à proportion presque égale avec la capitale.

La Banque centrale du Congo (BCC) qui donne cette information sur son site internet projette le taux d’inflation hebdomadaire à 0,151% et à hebdomadaire cumulée à 0,740%. En glissement annuel, elle se situerait à 5,257% et en annualisée à 7,066%.

Les performances macroéconomiques attribuées aux politiques mises en place

Elle a, par ailleurs, attribué cette performance macroéconomique de l’économie de la République démocratique du Congo (RDC) aux politiques mises en place par le gouvernement, Jean Michel Sama Lukonde à travers le ministère des Finances.

Parmi les politiques mises en place, il s’agit du pacte signé entre la BCC et le gouvernement en ce qui concerne l’exécution des dépenses consistant à ne dépenser que ce que l’on gagne.

Cette stabilité est également confortée par les mesures internes liées à l’amélioration du cadre macroéconomique, notamment la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics. Ces mesures viennent d’être renforcées par celle de la formalisation du secteur informel, décidée par le Comité de conjoncture économique lors de sa réunion de mercredi 19 mai 2021.

« Cette mesure a l’avantage d’élargir l’assiette fiscale afin de renflouer les caisses du trésor public », avait dit en son temps le ministre des Finances qui avait soutenu également que la  digitalisation des régies financières vise à établir la traçabilité des taxes et impôts des contribuables.

L’embellie des prix des matières premières, notamment le cobalt est une preuve de l’amélioration du cadre macroéconomique de la RDC.

Selon le Fonds monétaire international (FMI), les risques à la baisse des performances macroéconomiques de l’économie de la RDC pèsent sur ses perspectives. Il a précisé qu’ils ont fortement augmenté et appellent à l’accumulation des réserves et au maintien des politiques macroéconomiques prudentes pour renforcer la résilience aux chocs externes.

Au égard des effets négatifs, notamment la pandémie de COVID 19, la crise du pétrole et la guère d’Ukraine l’occupation d’une partie de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), l’économie congolaise allait connaitre une croissance très significative, indique-t-on.

ACP/Zng/ODM/OB/Fmb/Thd/NMM 

 

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

1 USD = 2 003,5842 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Shasha est un village situé en territoire de Masisi, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest... Lire la suite

Les plus lus

Taux de croissance

8095 vues
Les prévisions de croissance économique 2015 de la RDC ont été revues à la baisse: 8,4% contre 10,...

Economie

7307 vues
Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a rendu publique, le 31 décembre 2015, la l...
Copyright ©2015-2022 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom