Loading Page: Le vice-Premier ministre des PT-NTIC présente la maquette de « Congo SAT I », premier satellite du pays - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • Affaire forages en RDC : les paiements n’étant pas repris dans la loi de reddition des comptes 2022, CREFDL redoute le scénario du programme 100 jours suite au départ de Nicolas Kazadi à l’étranger
  • Dossier de “surfacturation” des lampadaires et forages : l’Assemblée nationale autorise l'ouverture d’une instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi
  • Contrat chinois : Le CNPAV dénonce des incertitudes et déséquilibres persistants malgré la renégociation et appelle le gouvernement Suminwa à mettre fin à la convention Sicomines
  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC

Le vice-Premier ministre, ministre des postes, télécommunications, nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC)-Thomas Luhaka Losendjola a présenté mardi au cours d’un point de presse, une maquette du premier satellite de la République démocratique du Congo.

Selon le vice-Premier ministre, le coût de ce premier satellite est de l’ordre de 320 millions USD. Il s’inscrit dans le cadre du projet « CongoSAT I », fruit d’un accord de faisabilité signé en 2012 entre la RDC et une entreprise Chinoise.

Le lancement de ce satellite à partir de la Chine interviendra lorsque les deux parties se seront convenues sur les modalités de préfinancement du projet par une banque chinoise, soit trois ans après le compromis.

La concrétisation de Congo SAT I , a dit le ministre, offrira des nombreux avantages au pays et même à ses voisins, notamment, la promotion du leadership de la RDC au plan africain dans le domaine de télécommunications, l’accessibilité de la communication dans les zones où la fibre optique est inaccessible à cause des obstacles naturels. Le satellite couvrira donc ces zones, a indiqué Thomas. Luhaka, soulignant qu’il vient renforcer la fibre optique en matière de communication en RDC.

Le satellite permettra également d’assurer le meilleur contrôle des frontières nationales, le transfert de technologies par une formation des ingénieurs congolais par la partie Chinoise, une économie des devises, ainsi qu’ une amélioration et une sécurisation des communications. MM.Richard Achinda Whilungula, Directeur général du Réseau national des télécommunications par satellite (RENALTESAT) et Shao Xu, responsable et manageur de CONGO SAT I en RDC, ont assisté à ce point de presse.

ACP/Fng/Mat/Ndom/Fmb

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Les plus lus

Télécommunication

8555 vues
La centrale d’atterrage de la fibre optique, érigée sur la Grand-Place de la SCPT à Mbuji-Mayi, se...