Cette révision à la hausse serait causée par l’instauration, par le Gouvernement, de nouvelles taxes sur l’ensemble des services de télécommunications.

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) a annoncé, hier mercredi 1er juin, l’augmentation prochaine des tarifs des services de télécommunication sur toute l’étendue de la République.

Dans un communiqué de presse dont une copie est parvenue à Forum des As, la FEC explique que « pour rémunérer les prestations de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC), le Gouvernement a instauré de nouvelles taxes à charge des opérateurs de télécommunications sur l’ensemble des services (appels, SMS et internet)« .

« Malgré eux, les opérateurs œuvrant dans le secteur de télécommunication n’ont donc pas d’autres choix que d’augmenter les tarifs de différents services sur lesquels le Gouvernement a décidé d’appliquer ces nouvelles charges« , relève le communiqué.

La FEC regrette, dès lors, cette mesure « qui alourdit inutilement la charge des ménages dans un contexte socio-économique difficile, mais également la pression fiscale dans le secteur des télécommunications (laquelle s’élève à ce jour à 34% du chiffre d’affaires dans notre pays, alors que la moyenne en Afrique Sub-Saharienne est à 26%)« .

De telles mesures, a poursuivi la FEC, sont de nature à repousser les investisseurs dont le pays a pourtant besoin pour son développement. La FEC rappelle, une fois de plus, la nécessité pour les autorités congolaises de « créer un environnement légal, réglementaire et fiscal sain, susceptible de consolider les investissements présents, à défaut de pouvoir en attirer de nouveaux« .

La question de fixation des prix  de produits de télécommunication a été au centre des entretiens le 6 avril dernier entre le Premier ministre Sama Lukonde et les responsables des entreprises œuvrant dans ce secteur. Vodacom, Airtel, Orange et Africell ont promis, à cette occasion, d’accompagner l’Etat congolais dans la fixation des structures de prix.

Plusieurs questions ont été passées au peigne fin, notamment celles liées à la structure des prix dans le secteur des télécommunications et au développement économique de la RDC durant cette période de la crise Russo-ukrainienne.

Le chef de la délégation, Khalil Al Américani, Directeur général de Vodacom a, d’ailleurs, au nom de tous les opérateurs, exprimé leur détermination d’accompagner le Gouvernement congolais dans la réussite de sa mission selon la vision du chef de l’état, vision focalisée notamment sur la digitalisation du pays.

 Rachidi MABANDU/ forum des as

 

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

1 USD = 2 012,3089 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

La question de la masse salariale a été au centre des discussions entre le gouvernement et le... Lire la suite
Au terme d’une série d’ordonnances publiées mardi 15 novembre, le président de la République,... Lire la suite
Les passagers se plaignent de l’envolée vertigineuse des tarifs imposés par les automobilistes à... Lire la suite
La République démocratique du Congo a mis aux enchères 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers.... Lire la suite

Les plus lus

Télécommunication

7664 vues
La centrale d’atterrage de la fibre optique, érigée sur la Grand-Place de la SCPT à Mbuji-Mayi, se...
Copyright ©2015-2022 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom