Loading Page: La station d’atterrissement de la fibre optique de Moanda facturée 15 fois son coût réel - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • Affaire forages en RDC : les paiements n’étant pas repris dans la loi de reddition des comptes 2022, CREFDL redoute le scénario du programme 100 jours suite au départ de Nicolas Kazadi à l’étranger
  • Dossier de “surfacturation” des lampadaires et forages : l’Assemblée nationale autorise l'ouverture d’une instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi
  • Contrat chinois : Le CNPAV dénonce des incertitudes et déséquilibres persistants malgré la renégociation et appelle le gouvernement Suminwa à mettre fin à la convention Sicomines
  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC

 

Le 18 mai 2015, la commission d'enquête dirigée par le député Godefroid Mayobo, mise sur pied par l'Assemblée nationale en 2013 pour connaitre les causes profondes de la non-connexion de la RDC à la fibre optique, a rendu son rapport. Le document révèle un cas flagrant de détournement de deniers publics dans la construction de la station d’atterrissement de la fibre optique de Moanda, inaugurée par le président de la République Joseph Kabila en juillet 2013.

La commission d’enquête met surtout en avant la surfacturation des matériels achetés pour réaliser cette première phase de la connexion de la République démocratique du Congo à la fibre optique. Son rapport dévoile par exemple des cas de câbles dont le kilomètre a été acheté à 52 000 dollars américains alors que la même longueur, de bien meilleure qualité, coûte seulement 20 000 dollars.

Pour montrer clairement le trop d’argent perçu pour la réalisation de la station d’atterrissement de Moanda, le député Emery Okundji, explique que cette infrastructure, sous d'autres cieux, a été construite à hauteur de 4 millions de dollars américains. Or, en RDC, la SCPT a reçu un prêt de 12 millions de dollars à la Banque internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC), le gouvernement a financé à hauteur de 17 millions de dollars américains, Eximbank a également financé à hauteur de 32 millions dollars. Au total 61 millions de dollars.

Des députés ont demandé que les auteurs de ce détournement soient traduits devant la justice.

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Les plus lus

Télécommunication

8556 vues
La centrale d’atterrage de la fibre optique, érigée sur la Grand-Place de la SCPT à Mbuji-Mayi, se...