Loading Page: RDC: Primera Gold mise sur la traçabilité des fluxs financiers de l’exploitation artisanale de l’or - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC
  • RDC / Zambie / Angola : Corridor de Lobito – Un test de réalité
  • Dossiers des forages et lampadaires : les ministres Nicolas Kazadi et François Rubota ainsi que l’ancien ministre Guy Mikulu interdits de sortie du pays
  • RDC: Kenya Airways réclame la libération de 2 de ses agents détenus par la DEMIAP qui auraient failli faciliter la sortie du pays des mâles d’argent sans documents

Dans un communiqué de presse dont la copie est parvenue à POLITICO.CD ce jeudi 05 octobre, Primera Gold DRC SA s’est félicité des efforts fournis par son équipe pour la réussite de l’implantation d’une traçabilité des flux financiers dans le secteur de l’or issu de l’exploitation artisanale.

Primera Gold renseigne dans ce document que 95% des paiements se font désormais via les institutions bancaires congolaises. « Ce qui est une première en République démocratique du Congo et dans le secteur de l’or exporté », a-t-elle précisé avant de poursuivre que « plus de 25 000 creuseurs regroupés dans 18 coopérations y travaillent effectivement. En aval de la chaîne on retrouve 250 négociants de catégorie A et B, identifiés et légalement enregistrés, ainsi que 10 Acheteurs agréés qui achètent pour le compte de Primera Gold DRC S.A. ce qui devrait être rassurant pour les consommateurs finaux de l’or congolais exportés ».

 

Le directeur général de Primera Gold DRC S.A, Joseph M. Kazibaziba se félicite, indique ledit communiqué, « d’autant plus d’avoir réussi à résoudre un problème qui a longtemps persisté sans solution, celui de la non transparence des exportations de l’or issu de l’exploitation artisanale ».

Dans le même document, Primera Gold rappelle qu’avant son arrivée sur le territoire congolais, la province du Sud-Kivu exportait une moyenne de 25 kg par an, et ce pour un montant équivalent à 1,5 millions de dollars. Et la République démocratique du Congo toute entière, une moyenne de 100 kg exportés par an pour un montant équivalent à 6 millions de dollars.

« De janvier au 30 septembre 2023, Primera Gold DRC S.A a exporté plus de 3 à 5 tonnes, valant autour de 210 millions de dollars, qui ont circulaient entre les mains des congolais. Et cela matérialise, à suffisance, le souhait du chef de l’Etat, qui est celui de faire des millionnaires congolais », peut-on lire le communiqué signé par Gisèle Kayembe Fontaine, chargé de communication de Primera Gold DRC S.A.

Aussi, Primera Gold soutient que les résultats présentés sont rassurants et très encourageants pour l’avenir du secteur aurifère artisanale en République démocratique du Congo, où fraude, souligne-t-elle, bénéficiait plutôt aux pays voisins.

« […] L’objectif de Primera Gold DRC S.A reste le même, arriver à capter, dans les jours avenir 100% de l’or artisanal extrait en République démocratique du Congo et qui échappent encore au circuit officiel. Pour arriver il faut compter sur les efforts et le patriotisme des personnes qui hésitent encore à s’approprier la vision du chef de l’Etat, Félix tshisekedi qui est de faire bénéficier aux congolais des ressources naturelles du pays et leur profiter de l’artisanat minier », conclu Primera Gold DRC S.A.

Samuel Nakweti / politico.cd

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Les plus lus

Mines

9066 vues
Le groupe américain Freeport-McMoran a annoncé lundi être parvenu à un accord portant sur la cessi...