Loading Page: RDC : le cuivre de Kamoa-Kakula sera exporté via le corridor de Lobito en Angola cette année - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • COP28 : en RDC, des acteurs de la société civile s’opposent à la vente des blocs pétroliers et gaziers
  • RDC : un premier lot de bus Mercedes-Benz TRANSCO montés à Kinshasa remis à Sama Lukonde
  • RDC : Mise en service d'un poste électrique de 220 KV à Kinsuka pour améliorer l'alimentation en électricité de Kinshasa
  • Climat : les forêt de la RDC peuvent générer jusqu'à 398 milliards $ l'an si le pays renforce ses institutions et augmente ses investissements
  • Kasaï-Oriental : L'exploitation du diamant reprend à la MIBA après 7 mois d'arrêt

Le chemin de fer et le port de Lobito devraient fluidifier les exportations zambiennes et congolaises de cuivre et de cobalt, deux métaux essentiels à la transition énergétique. C’est une alternative plus proche pour les producteurs des deux pays, par rapport à Durban en Afrique du Sud.

Une partie de la production de concentré de cuivre de la mine congolaise Kamoa-Kakula sera exportée via le port de Lobito en Angola dès cette année. C’est l’annonce faite le 16 août par Ivanhoe Mines, copropriétaire canadien de la mine, qui précise qu’elle a signé à cet effet un protocole d’accord avec le concessionnaire des infrastructures ferroviaires et portuaires, Lobito Atlantic International SARL.

Dans le détail, les premières expéditions commenceront au quatrième trimestre 2023 et devraient totaliser jusqu’à 10 000 tonnes de concentré de cuivre. Le corridor est une ligne de chemin de fer longue de 1 739 kilomètres et reliant Lobito à Kolwezi en RDC. Cette ligne passe à moins de cinq kilomètres du permis Kamoa-Kakula et son utilisation représente une réduction d’environ 50 % par rapport à la distance entre la mine et le port sud-africain de Durban.

« Le corridor de Lobito est la voie d’exportation et d’importation la plus courte et la plus directe entre la ceinture de cuivre et le marché maritime international, ce qui devrait permettre d’accélérer les délais d’exécution et de réduire les coûts », explique Robert Friedland, fondateur et coprésident exécutif d’Ivanhoe Mines.

Outre Ivanhoe Mines, notons que d’autres compagnies opérant en RDC, mais aussi en Zambie, devraient bientôt commencer à utiliser cette nouvelle route commerciale. Le négociant de matières premières Trafigura, actif sur le cuivre et le cobalt en RDC, mène d’ailleurs un consortium qui prévoit d’investir 555 millions de dollars dans le corridor.

Agence Ecofin

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 451,8853 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

 Le taux directeur de la Banque centrale du Congo est maintenu à 25% par le Comité de politique... Lire la suite

Les plus lus

Mines

8765 vues
Le groupe américain Freeport-McMoran a annoncé lundi être parvenu à un accord portant sur la cessi...