D’après des informations de l’agence Bloomberg, Glencore, la multinationale qui exploite le cobalt en RDC envisagerait de réduire son personnel.
Un tel licenciement viserait à limiter les coûts d’exploitation de l’entreprise. Il toucherait essentiellement le personnel expatrié.

L’entreprise envisage aussi l’arrêt de l’exploitation de la mine d’oxydes de Mutanda- de loin la plus importante et la plus riche du monde.
D’après Glencore, ce train de mesures vise à s’adapter à la hausse des coûts d’exploitation et l’environnement politique volatile en RDC.

Les relations entre Glencore et le gouvernement RD congolais se sont détériorées ces derniers mois, à la suite de l’adoption du nouveau code minier.
Un code qui a triplé le montant de la redevance perçue sur le cobalt. Un minerai stratégique entrant dans la fabrication des batteries des téléphones mobiles et des véhicules électriques notamment.

 

Avec Africa News

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Comment la RDC qui fait face à plusieurs défis notamment, social, économique et sécuritaire,... Lire la suite
Le billet de 5000 Francs congolais reste indésirable dans quelques endroits de la ville de... Lire la suite

Les plus lus

Mines

5739 vues
Le groupe américain Freeport-McMoran a annoncé lundi être parvenu à un accord portant sur la cessi...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2020 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom