Le directeur général de la Banque africaine de développement(BAD) pour l’Afrique centrale, Dore Ousmane, a indiqué jeudi à Kinshasa, que son institution et le gouvernement de la RDC partagent la même vision sur le développement des Parcs agro-industriels(PAI),visant à assurer la sécurité alimentaire aux populations congolaises.

Dore Ousmane l’a dit à l’issue des échanges que lui et sa suite ont eus avec MM. Georges Kabongo  Kazadi et Justin Bitakwira, respectivement ministre de l’Agriculture et du Développement rural, accompagnés du vice-ministre de l’Agriculture, Noël Botakile.

La mission de la BAD a échangé avec les responsables de ces secteurs sur les opportunités que la RDC offre pour faire de l’agriculture une plate-forme de développement du pays et de l’Afrique. «C’est une mission d’imprégnation sur le plan agricole et en particulier sur l’approche de développement des (PAI)», a-t-il expliqué, soulignant qu’il s’agit de mettre à profit les 80 millions d’hectares pour la prospérité des populations congolaises.

Le directeur général de la BAD s’est focalisé sur l’électrification des zones de production, les denrées alimentaires pour les populations, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration des conditions de vie des Africains qu’il considère comme les cinq priorités de son institution. Il s’est déclaré optimiste quant à la concrétisation de ces objectifs en RDC, au vue des potentialités dont regorge le pays. «La coopération avec la RDC est au beau fixe», a-t-il relevé, rappelant que le portefeuille des opérations de la BAD en Afrique se situe à hauteur d’un milliard trois cent millions de dollars américains, dont 14 % sont affectés au secteur agricole et 43%  au secteur de l’énergie.

L’appui de la BAD au secteur agricole salué

 Le ministre de l’Agriculture, Georges Kabongo Kazadi, a salué l’engagement de la BAD à appuyer le gouvernement dans le secteur agricole, soutenant que cette institution bancaire œuvre réellement pour les Africains depuis 2002 à travers des projets multisectoriels.

Il a fait remarquer que certains préalables restent à réaliser, notamment les mesures d’application du code agricole susceptibles d’aider les investisseurs privés, nationaux et internationaux d’opérer dans ce secteur. Au sujet du PAI de Bukanga-Lonzo, le ministre de l’agriculture a réaffirmé la volonté du gouvernement de poursuivre avec le projet, tout en projetant sa nouvelle orientation, axe par axe, vue le contexte économique du moment.

Quant au vice-ministre de l’Agriculture, Noël Botakile, il s’est appesanti sur la stratégie des parcs agro-industriels qui consiste à aller, axe par axe, de manière intégrée afin que les chaînes de valeur soient efficacement prises en charge. Pour lui, le projet de PAI de Bukanga-Lonzo ne peut aboutir que si la BAD et le gouvernement s’accordent pour des financements avenirs.

Une évaluation de l’aide au développement souhaitée

  Le ministre du Développement rural, Justin Bitakwira, a souhaité qu’une évaluation conjointe soit faite sur l’aide au développement et de son impact sur la vie des populations bénéficiaires. Il a affirmé que  la RDC endosse une grande responsabilité pour l’avenir de l’Afrique, avant de s’engager pour le changement des mentalités, surtout pour la jeunesse, selon lui est une composante à intégrer pour le développement de l’agriculture en RDC à cause de son dynamisme.

Viabiliser le PAI de Bukanga-Lonzo

 La directrice générale du PAI Bukanga-Lonzo, Mme Ida Naserwa, a relevé que ce projet nécessite que le gouvernement viabilise les sites de production au bénéfice de l’investissement privé, précisant que c’est depuis 2016 que le gouvernement a approché la BAD pour la poursuite des activités du projet.

A l’en croire, le parc de Bukanga Lonzo a avancé à plus ou moins 25% dans la réalisation de ses objectifs, soulignant que l’ appui du gouvernement et des partenaires est plus que nécessaire pour l’avancement du projet.

 

ACP/FNG/Kayu/JGD/FMB



 

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

1 USD = 1 980,3610 FC (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Le comité de politique monétaire de la Banque centrale du Congo a décidé d'assouplir le... Lire la suite
La banque congolaise Rawbank a annoncé le 26 février 2021, un partenariat avec l’initiative «... Lire la suite

Les plus lus

Taux de croissance

7045 vues
Les prévisions de croissance économique 2015 de la RDC ont été revues à la baisse: 8,4% contre 10,...

Economie

6498 vues
Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a rendu publique, le 31 décembre 2015, la l...
Copyright ©2015-2021 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom