Loading Page: RDC : Le gouvernement s'engage contre la spéculation en renforçant la collaboration avec les banques pour le paiement des droits à l'État en franc congolais - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC
  • RDC / Zambie / Angola : Corridor de Lobito – Un test de réalité
  • Dossiers des forages et lampadaires : les ministres Nicolas Kazadi et François Rubota ainsi que l’ancien ministre Guy Mikulu interdits de sortie du pays
  • RDC: Kenya Airways réclame la libération de 2 de ses agents détenus par la DEMIAP qui auraient failli faciliter la sortie du pays des mâles d’argent sans documents

Le paiement de tous les droits dus à l'État en franc congolais, une mesure visant à contrer les spéculations et la dépréciation de la monnaie nationale, rencontre des obstacles sur le terrain, selon les révélations du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. La décision peine à être observée, certains services de l'État exigent le paiement en devises étrangères, et certains n'ont même pas de comptes en franc congolais. Face à cela, le gouvernement a décidé de renforcer la collaboration avec les banques pour combattre la spéculation sur le marché des changes, selon le compte rendu de la 123e réunion du conseil des ministres. La Fédération des Entreprises du Congo (FEC) sera également impliquée dans ce processus.

Le Comité de Conjoncture économique, réuni avec des représentants de divers secteurs économiques, a constaté le non-respect de la mesure, la persistance des écarts entre les taux de change interbancaires, alimentant la spéculation, et le non-respect des taux indicatifs par les organismes publics. La collaboration renforcée entre le gouvernement, les banques et la FEC vise à trouver des mécanismes d'échanges réguliers et à ouvrir l'œil sur les services publics exigeant le paiement des droits en devises étrangères. L'objectif est de stabiliser le taux de change et de combattre les pratiques spéculatives qui affectent l'économie du pays.

Depuis le début de 2023, la République Démocratique du Congo fait face à la dépréciation de sa monnaie par rapport au dollar américain, entraînant des conséquences sur les prix des produits de première nécessité. La stabilité du taux de change est un enjeu majeur pour protéger le pouvoir d'achat des ménages, conformément aux engagements de Félix Tshisekedi pour son deuxième mandat.

Clément MUAMBA / actualite.cd

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Les plus lus

Banque

18489 vues
Le Sénat a adopté vendredi, en séance plénière, le rapport de sa Commission économico-financière e...