Marie-France Malangu Kabedi Mbuyi, gouverneure de la Banque Centrale du Congo a pris part à la 53e réunion du conseil des ministres où elle a présenté l'évolution de la situation récente sur le marché de change et des biens et services. 

Elle a résumé la conjoncture économique globalement marquée en interne par le maintien de la stabilité du cadre macroéconomique et à l'international par les conséquences de la crise en Ukraine et de la situation de la pandémie à Covid-19.

« Le rythme de formation des prix s'est relativement maintenu à la première semaine du mois de mai 2022, le taux d'inflation est passé de 0,18% à 0,19% d'une semaine à l'autre portant le cumul annuel à 3,5% face à un objectif cible de 7% à moyen terme. En ce qui concerne le profil de la croissance en 2022, la gouverneure de la BCC a précisé que les dernières projections situent le taux de croissance économique à 6,1% alors qu'en janvier celle-ci tablait sur un seuil de 6,4% relevant ainsi le dynamisme des industries extractives, une situation qui s'explique par le contexte mondial et régional de ralentissement », rapporte le compte rendu de la réunion tenue vendredi 13 mai 2022 sous la direction du Chef de l'État Félix Tshisekedi.

Elle a également formulé des recommandations pour faire face à l'enlisement de la crise russo-ukrainienne. L'objectif poursuivi, est l'augmentation de la production nationale des produits de grande consommation.

« Face au risque d'origine externe tels que l'enlisement de la guerre en Ukraine et ses conséquences sur le marché des produits pétroliers et denrées alimentaires, la gouverneure de la BCC a recommandé l'exploitation des bassins de production en vue de l'augmentation de la production nationale des produits de grande consommation et de l'approvisionnement des grands centres urbains pour renforcer la capacité de l'économie à résister au choc », ajoute le compte rendu fait par Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.

La RDC est également frappée par les effets de la crise russo-ukrainienne. Pour juguler la crise en interne et alléger le panier de la ménagère, le gouvernement avait décidé de prendre une série de mesures notamment la suspension du prélèvement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les produits de première nécessité.

Dans cette optique, le gouvernement a adopté lors de la 52e réunion du conseil des ministres, le Projet de décret portant suspension de la perception de la TVA sur les produits de première nécessité et le Projet de décret portant suspension de la TVA à l'importation et à la vente de certains biens dans le domaine de la cimenterie et de l'immobilier. 

Clément MUAMBA /actualite.cd

 

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

1 USD = 2 012,3089 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

La question de la masse salariale a été au centre des discussions entre le gouvernement et le... Lire la suite
Au terme d’une série d’ordonnances publiées mardi 15 novembre, le président de la République,... Lire la suite
Les passagers se plaignent de l’envolée vertigineuse des tarifs imposés par les automobilistes à... Lire la suite
La République démocratique du Congo a mis aux enchères 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers.... Lire la suite
Copyright ©2015-2022 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom