Le Prix Nobel de la Paix 2018, le docteur Denis Mukwege a reçu dernièrement une délégation d’industriels américains œuvrant dans le domaine de la nouvelle technologie, accompagnée d’une autre délégation des diplomates des Etats-Unis d’Amérique, ainsi que des défenseurs des droits humains.

Réunis au sein de l’Alliance Public-Privé pour le commerce responsable des minerais (PPA en sigle anglais), ces experts ont discuté avec Dr Denis Mukwege sur des questions relatives aux minerais des conflits, à la violence et à la santé.

A cet effet, une réflexion a été faite afin de développer un mécanisme permettant que tout projet qui prend en charge l’approvisionnement responsable, puisse également avoir une composante qui assure les soins de santé aux populations vulnérables (femmes et enfants), touchées par cette exploitation.
Constituée en majeure partie des géants de l’informatique (Google, Intel, Nokia, Apple), la délégation visiteuse a, au cours de cette rencontre, insisté sur la manière de numérisation des services de prise en charge qu’englobe le modèle holistique de Panzi.

Un logiciel de cartographie pour évaluer les situations sécuritaires

Les investisseurs du monde numérique ont suggéré la mise en place d’un logiciel de cartographie pour évaluer régulièrement les situations sécuritaires et les zones nécessitant des réponses d’urgence, en cas par exemple des  viols de masse et autres situations du genre.

Pour ces industriels, l’engagement de la communauté technologique révolutionnerait « les interventions médicales pour les patients dans les circonstances les plus urgentes et extrêmes ». Depuis 2011, l’Alliance public-privé (PPA) est financée par l’Agence des Etats Unis pour le Développement International (USAID). Cette initiative multisectorielle soutient dans la région des Grands-Lacs (particulièrement en RDC), des projets qui visent à améliorer les systèmes de diligence raisonnable et de gouvernance.

Google, Intel, Nokia, Apple, Global Advanced Metals, GIZ,  l’Alliance pour les affaires responsables, RESOLVE et Global Communities, USAID ainsi que le Département d’Etat américain étaient représentés dans la délégation qui a visité Panzi.

Vu l’engagement du Dr Mukwege dans la lutte contre les minerais de sang dans les zones de conflits, un intérêt particulier s’est manifesté pour la conjugaison des efforts, tant au niveau local qu’international, afin d’endiguer complètement l’activisme des seigneurs de guerre.

A cela s’ajoute l’éradication de toutes les pratiques impropres associées à l’exploitation des matières minérales stratégiques, telles que  l’étain (cassitérite), le tantale (Coltan), le tungstène (wolframite) et l’or. Pour rappel, la Fondation Panzi est engagée dans la lutte contre l’exploitation abusive des femmes et des enfants dans les carrés miniers à Kamituga et à Luhwindja dans le territoire de Mwenga.

Par GKM

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Le billet de 5000 Francs congolais reste indésirable dans quelques endroits de la ville de... Lire la suite
Des investisseurs  australiens,  intéressés par l’industrie verte en République démocratique du... Lire la suite

Les plus lus

Mines

5636 vues
Le groupe américain Freeport-McMoran a annoncé lundi être parvenu à un accord portant sur la cessi...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2020 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom