Le directeur général de la Société nationale d’électricité (SNEL), Eric Mbala Musanda a réceptionné  lundi à  l’Aérodrome de Ndolo, à Kinshasa, quatre hélicoptères pour la réalisation du projet de réhabilitation et de modernisation  de la centrale hydroélectrique de Zongo I (75 mégawatts)  et l’amélioration du réseau de distribution de la ville de Kinshasa.

C’était en présence de plusieurs personnalités, notamment  M. Robert Munkoko, conseiller principal du Chef de l’Etat au collège des infrastructures et aménagement du territoire. Ce projet vise également la modernisation du  poste électrique de Zongo I et les réseaux de transport  associé  ainsi que la construction des nouveaux postes électriques à Badiadingi dans la commune de Mont Ngafula, à la Gare centrale, commune de Gombe (100 MW) et le poste de Kinkole (200 MW).

Ces travaux vont s’ajouter à ceux  qui sont en cours de réalisation dans la capitale qui bénéficient des financements de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement et de la Banque européenne d’investissement, a expliqué M. Mbala, ajoutant que les abonnés  de la capitale seront dotés de compteurs de pré-payement dans le cadre de ce projet auquel prendront également certaines banques locales.

Pour sa part, le directeur général de STEWCO Africa,  Dominique Sumaili a salué l’accompagnement  de M. Tunda Ya Kasende, cadre du parti du Peuple pour la reconstruction et la démocratie(PPRD) et ancien vice-ministre des Affaires étrangères à ce projet.

« C’est lui qui a introduit STEWCO en RDC », a-t-il affirmé, avant  de soutenir que son entreprise apporte  des  parts sociales  de l’ordre de 51 %   qui permettront à la SNEL d’améliorer et de commercialiser un produit de qualité à la population congolaise.

A cette occasion, il a annoncé pour bientôt la pose de la première de ce projet entre la SNEL et STEWCO Africa.  Ces avions dont le coût n’a pas été révélé, sont  acquis dans le cadre du projet de joint-venture entre la SNEL et la société STEWCO Africa  qui va bénéficier d’un financement de l’ordre de 800 millions de dollars américains de la part d’un organisme financier américain NSF (National standard  finances).

Selon le directeur général de la SNEL, les hélicoptères permettront dans la première phase, de faciliter les études, en amenant les experts sur les sites de Zongo et autour de Kinshasa pour prendre des photos et des plans dans le but de finaliser le projet. Les hélicoptères permettront aussi  à la SNEL  d’améliorer l’exploitation en veillant sur les lignes électriques parfois victimes des actes de vandalisme de la part des inciviques.

Selon un des pilotes approché par l’ACP, ces avions fabriqués par Airbus  sont adaptés aux besoins d’exploitation de la SNEL  et jouissent d’une autonomie, d’une capacité, d’une fiabilité et d’une puissance d’exploitation.

Avec CP/Kayu/Wet

 

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

Energie

54 vues
Aux côtés des sociétés Gridworks et AEE Power Ventures, le Groupe Eranove franchit un nouveau cap dans son développement panafricain et industriel avec la notification obtenue de l’adjudication provisoire pour...
RDC : le gouvernement évalue la libéralisation du secteur des assuranc...

Les plus lus

Energie

30037 vues
Un black out menace la République démocratique du Congo. Le Gouvernement congolais en est conscien...
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2021 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom