Parmi ces produits, on retrouve les téléphones Apple ou Samsung, les grandes marques automobiles, des consoles de jeux ou encore des matières et pièces détachées utilisées dans l’industrie, selon un document publié par le ministère de l’Industrie et du Commerce.  

On y trouve aussi des produits de consommation courante, comme des couverts de table.

«Conformément à ce document, la responsabilité juridique est levée en cas d’importation de ces productions par les importateurs en contournant les canaux officiels de distribution», a indiqué le ministère.

Nombre de ces marchandises sont produites par des groupes qui ont décidé de se retirer du marché russe à la suite de l’offensive contre l’Ukraine. D’autres, comme les pièces détachées destinées à l’industrie automobile, tombent sous le coup des sanctions imposées par les Occidentaux. 

Ce mécanisme d’importations parallèles doit permettre d’éviter les pénuries dans l’industrie comme dans le commerce de marchandises que la Russie est incapable à l’heure actuelle de produire elle-même.

Le ministère insiste néanmoins sur le fait qu’il ne s’agit pas «d’une autorisation d’importation ou de vente de contrefaçons».

Le président Vladimir Poutine a affirmé à de nombreuses reprises ces dernières semaines que les Occidentaux avaient échoué à mettre l’économie russe à genoux avec les sanctions, même si elles ont mis à mal la chaîne logistique, le secteur financier et l’industrie.

Lesafaires.com

 

Articles similaires
  • 10/12/2022
  • By RDC Finances
Énergies: Vladimir Poutine charge les Occidentaux et tend la main aux Turcs

Le président de la Fédération russe s'est de nouveau exprimé, ce mercredi 12 octobre 2022, lors d'un forum consacré à l'énergie à Moscou. M. Poutine a accusé « certains hommes politiques occidentaux » de détruire l'économie mondiale de marché. En voulant plafonner le prix du pétrole russe, ils « menacent, a-t-il...

  • 09/01/2022
  • By RDC Finances
Projet Sakhaline-2: le Japon ne veut pas renoncer au gaz russe

Le Japon salue la décision de la Russie d'autoriser deux maisons de commerce japonaises à conserver leurs parts dans le projet Sakhaline-2 d'exploitation de gaz et de pétrole, dans l'extrême Orient russe. Tokyo participe aux sanctions contre la Russie depuis le début de l'invasion de l'Ukraine....

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

1 USD = 2 012,3089 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

La question de la masse salariale a été au centre des discussions entre le gouvernement et le... Lire la suite
Au terme d’une série d’ordonnances publiées mardi 15 novembre, le président de la République,... Lire la suite
Les passagers se plaignent de l’envolée vertigineuse des tarifs imposés par les automobilistes à... Lire la suite
La République démocratique du Congo a mis aux enchères 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers.... Lire la suite
Copyright ©2015-2022 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom