Loading Page: Des investisseurs américains plaident pour l’amélioration du climat des affaires - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • Affaire forages en RDC : les paiements n’étant pas repris dans la loi de reddition des comptes 2022, CREFDL redoute le scénario du programme 100 jours suite au départ de Nicolas Kazadi à l’étranger
  • Dossier de “surfacturation” des lampadaires et forages : l’Assemblée nationale autorise l'ouverture d’une instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi
  • Contrat chinois : Le CNPAV dénonce des incertitudes et déséquilibres persistants malgré la renégociation et appelle le gouvernement Suminwa à mettre fin à la convention Sicomines
  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC

L’assainissement du climat des affaires a été au menu d’un échange lundi 15 juin à Kinshasa entre la Chambre de commerce américaine et le conseiller spécial du chef de l’Etat pour la bonne gouvernance, Luzolo Bambi. Ce dernier a expliqué aux hommes d’affaires et banquiers ainsi qu’à l’ambassadeur des Etats-Unis en RDC sa mission en matière de la lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement de terrorisme. Ses interlocuteurs se sont engagés à accompagner ses actions pour améliorer le climat des affaires en RDC.
Le conseiller spécial de Joseph Kabila dit avoir besoin d’un appui du monde des affaires, notamment pour le renforcement des capacités d’une centaine d’agents à sa charge afin de mener à bien ses actions.

Mais le président de la chambre de commerce américaine, Christopher Dehappy, fait savoir ses attentes en cette matière:

«Treize sociétés américaines, qui ont été ici plus de deux fois comme investisseurs, [veulent revenir] au Congo. Pourquoi les treize n’ont pas ouvert des bureaux maintenant? C’est parce que justement elles ont peur de cette classification du climat des affaires. Donc, nous attendons un vrai accompagnement des plaintes, un système judiciaire réel, juste et que le système de dénonciation ne soit pas accompagné de représailles».

A la question de savoir s’il y a des améliorations considérables dans le monde affaires en RDC depuis 2006, Christopher Dehappy a répondu :

«On n’est pas encore là, mais il y a quand même des améliorations. Nous sommes partis peut-être de 10 kg de problèmes à presque 7,5. Donc, il y a encore du chemin à faire. La Cellule nationale des renseignements financiers (Cenaref) doit être sortie de la Banque centrale. Elle doit être un organe totalement indépendant.»

Les actions à mener par Luzolo Bambi, selon les membres de cette délégation américaine, devront se traduire par des sanctions et le changement des mentalités.

A ce jour, le conseiller spécial du chef de l’Etat continue d’enregistrer des milliers de plaintes en matière de détournement des fonds et de corruption. Dans un mois et demi, a-t-il promis, les auteurs de ces infractions seront jugés devant les instances judiciaires.

 

Avec Radio Okapi

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Les plus lus

Taux de croissance

9856 vues
Les prévisions de croissance économique 2015 de la RDC ont été revues à la baisse: 8,4% contre 10,...