Loading Page: RDC : des experts recommandant la création de l’agence nationale des exportations - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • Affaire forages en RDC : les paiements n’étant pas repris dans la loi de reddition des comptes 2022, CREFDL redoute le scénario du programme 100 jours suite au départ de Nicolas Kazadi à l’étranger
  • Dossier de “surfacturation” des lampadaires et forages : l’Assemblée nationale autorise l'ouverture d’une instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi
  • Contrat chinois : Le CNPAV dénonce des incertitudes et déséquilibres persistants malgré la renégociation et appelle le gouvernement Suminwa à mettre fin à la convention Sicomines
  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC

 

La création de l’agence nationale des exportations et l’affection des attachés commerciaux dans les missions diplomatiques sont les principales recommandations des experts du secteur économique, lors de la clôture mercredi 4 avril, de la table ronde sur la promotion des exportations des produits congolais et de la réduction de la dépendance aux importations. Ces assises des trois jours se sont déroulées à Kinshasa.

Des participants à cette table ronde ont aussi plaidé, au titre des recommandations d’ordre institutionnel, pour la création du régime des financements des relais des entrepreneurs émergents.

Au titre de secteur productif, il est recommandé la transformation structurelle de l’économie allant de la production des matières premières à la transformation industrielles, y compris par la création de société agro-industrielle.

Pour cela, les participants préconisent aussi l’identification des filières agricoles et industrielles porteuses en matière d’intégration aux chaines de valeurs régionales et mondiales.

Mais pour ce faire, le ministre d’état au Commerce extérieur, Jean Lucien Bussa, souligne qu’il faudrait «hisser les secteurs des infracteurs, de l’énergie, des transports, de la communication, de l’éducation à la mesure de l’ambition de développement économiques correspondant aux défis économiques de la RDC.»

Cette exigence, selon lui, devrait s’appliquer, non seulement à l’intérieur, mais aussi à l‘extérieur du pays.

«Et cela implique la construction d’un réseau structurant multimodal de transport facilitant l’intégration nationale et régionale. Réduire les taxes et redevances liées à l’exportation des produits agricoles et de l’agro-industrie. Prendre des mesures concrètes de lutte contre les tracasseries administratives, la fraude fiscale et douanière», souligne Jean-Lucien Bussa.

La table ronde sur la promotion des exportations des produits congolais et de la réduction de la dépendance aux importations s’est déroulée du lundi 2 au mercredi 4 avril. Les participants ont réfléchi sur les politiques et stratégies à mettre en place pour produire davantage au pays et réduire sensiblement la dépendance aux importations.

Ces assises ont réuni les participants venus de plusieurs horizons notamment, les partenaires techniques et financiers, les experts des différents ministères, des entreprises et établissements publics, des opérateurs économiques et des corps scientifiques

Le premier ministre Bruno Tshibala qui a clôturé ces travaux a promis de s’investir pour la mise en œuvre de toutes ces recommandations.

 

Avec Radio Okapi

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Les plus lus

Taux de croissance

9855 vues
Les prévisions de croissance économique 2015 de la RDC ont été revues à la baisse: 8,4% contre 10,...