Le Parquet de Matete a déclaré les dossiers du Directeur aux Grands travaux (ACGT) du SG à l’Urbanisme, du Dg et Dga de la DGRK déclarés vides et classés sans suite.

La justice a donné suite à la dénonciation du Conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance, lutte contre la corruption, financement du terrorisme et blanchiment des capitaux, le ministre honoraire de la Justice Luzolo Bambi. Des dirigeants et hauts cadres de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), le Secrétaire général au ministère de l’Urbanisme et Habitat, le fonctionnaire dirigeant de l’Agence congolaise des Grands travaux (ACGT) auprès de la société Zénit, sont libres. Le Parquet de Matete a déclaré leurs dossiers vides. Ce beau monde avait été arrêté en décembre dernier dans un spectaculaire coup de filet opéré par les Inspecteurs de Police Judiciaire rattaché à "Monsieur Bonne gouvernance". Dans une lettre de dénonciation datée du 04 août, adressée au PGR, Luzolo Bambi avait dressé une liste reprenant des auteurs supposés de malversations financières, de détournements des deniers publics, de corruption, de fraude fiscale et douanière...

En son temps, Forum des As avait stigmatisé la publicité faite autour de la question. La justice plus particulièrement dans sa partie enquête et instruction préjuridictionnelle ne s’accommode guère de la publicité. Bien au contraire. Surtout lorsqu’il s’agit des dossiers sensibles comme c’est le cas avec la dénonciation dont question.

VIVEMENT LA JUSTICE AUX PROFESSIONNELS
Les instances judiciaires sont là. C’est à elle qu’il convient de confier le dossier. Pour salutaire qu’elle soit, estiment les spécialistes du droit, la démarche relative à la lutte contre la corruption devrait être menée avec professionnalisme. En l’occurrence, dès que l’on a des indices, c’est au parquet que l’on s’en remet pour instruction. Pas de grandes annonces qui s’apparentent à la justice spectacle. Selon l’article 2 de l’ordonnance présidentielle nommant le conseiller spécial en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, celui-ci a notamment pour mission de dénoncer au parquet les faits portés à sa connaissance. Il appartient dès lors au parquet d’ouvrir les enquêtes et éventuellement mettre les suspects en détention.

TACT ET DISCRETION
A savoir qu’ici comme ailleurs, une enquête requiert un maximum de tact et de discrétion. La réussite de la démarche étant à ce prix. Car lorsqu’une affaire s’ébruite, affirment des spécialistes du droit, les conditions de l’obstruction à l’enquête sont réunies. Pour rappel la publication de la lettre du Conseiller spécial du Chef de l’Etat par voie de presse avait suscité des commentaires dans tous les sens et n’était donc pas la démarche la mieux indiquée pour atteindre les résultats escomptés. "C’est comme si vous prévenez un présumé détourneur que vous allez le poursuivre. C’est même la meilleure manière de lui permettre, s’il en est capable, de brouiller les pistes. En tout cas, d’obstruer cette enquête. Il y a un gros risque de voir ceux sur qui pèseraient les présomptions de corruption prendre le devant en faisant éventuellement disparaître certains documents", avait confié en son temps un observateur à Forum des As. 
A noter que les responsables de la DGRK étaient suspectés de détournement des deniers publics. Le secrétaire général à l’Urbanisme et Habitat était poursuivi pour spoliation et vente au rabais des immeubles de l’Etat.
Il s’agit entre autres de la vente de l’immeuble UAC, la non-exécution des travaux et le détournement des fonds destinés à la construction de passerelles occasionnant quotidiennement des morts sur le boulevard Lumumba, en direction de l’aéroport international de Ndjili. Ils auraient travaillé en complicité avec le fonctionnaire dirigeant de l’ACGT auprès de la société Zenit.
En 2015, Luzolo Bambi avait entrepris la même démarche, avec un succès mitigé, car certains mandataires publics qu’il avait épinglés dans les mêmes conditions n’avaient pas été inquiétés. Avec recul, on se demande si ce serait là aussi, à cause de la forte publicité ayant entouré cette croisade. 

Avec Forum des As /Didier KEBONGO

 

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

1 USD = 1 980,3610 FC (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Le comité de politique monétaire de la Banque centrale du Congo a décidé d'assouplir le... Lire la suite
La banque congolaise Rawbank a annoncé le 26 février 2021, un partenariat avec l’initiative «... Lire la suite

Les plus lus

Taux de croissance

7045 vues
Les prévisions de croissance économique 2015 de la RDC ont été revues à la baisse: 8,4% contre 10,...

Economie

6498 vues
Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a rendu publique, le 31 décembre 2015, la l...
Copyright ©2015-2021 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom