En RD Congo, la menace que faisait peser la motion de censure sur le gouvernement du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba finalement destitué le 27 janvier 2021 par l’Assemblée nationale, a eu l’effet de provoquer le fiasco sur le marché financier local, notamment les Bons du trésor émis la veille, mardi 26 janvier.

Titres d’emprunt émis par gouvernement et remboursables à échéance, ils n’ont, en effet, rien presque rapporté sur les 20 milliards de CDF (10 millions USD) visés par l’État. Un seul soumissionnaire a souscrit pour 1 milliard de CDF au taux d’intérêt de 23,5%, mais son offre n’a pas été adjugée, rapporte un communiqué du ministère des Finances.

Cette situation semble normal, le risque politique étant un facteur évident pour un investisseur qui, naturellement, ne place pas son argent auprès d’un gouvernement en situation de déchéance pour en devenir un créancier. Or, garanti à 100 % par le gouvernement qui les émet, les Bons du Trésor sont l’un des placements réputés les plus sûrs sur le marché monétaire en RDC.

En rappel, la précédente sortie du gouvernement n’a permis de collecter quelques 3 millions USD, ce qui fait un total de 3 millions levés sur une demande de 20 millions USD en ce mois de janvier 2021.

 

Financial Afrik

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

La banque congolaise Rawbank a annoncé le 26 février 2021, un partenariat avec l’initiative «... Lire la suite

Les plus lus

Banque

13152 vues
Le Sénat a adopté vendredi, en séance plénière, le rapport de sa Commission économico-financière e...
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2021 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom