En RDC, l’ONG Juristes pour l’Environnement au Congo (JUREC) envisage porter plainte contre le gouvernement congolais au sujet de l’arrêté interministériel portant fixation des taux des droits, des taxes et des redevances à percevoir à l’initiative du ministère de l’Environnement et Développement Durable, en matière de faune et de flore en vigueur depuis le 20 juillet 2020. Ce document publié dans le journal officiel qui autorise l’abattage de certaines espèces protégées contre paiement de certaines taxes et redevances remet totalement en cause les engagements pris par la RDC au niveau international et régional pour une conservation durable des ressources de la faune et de la flore menacées d’extinction selon l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN). - Quel est l’impact de cet arrêté interministériel sur la protection de la faune sauvage en RDC ?

Jody Nkashama s’entretient sur ce sujet avec le professeur Amundala Drazo, expert en faunes sauvages.

Me Felix Credo Lilakako, président du Conseil d’administration de l’ONG JUREC a aussi pris part à cet entretien.

 

Radio OKapi

 

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

A la une

Shasha est un village situé en territoire de Masisi, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest... Lire la suite
Copyright ©2015-2022 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom