Loading Page: RDC : un garde forestier tué quelques jours après les selfies d'un collègue avec des gorilles dans un parc voisin - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • Affaire forages en RDC : les paiements n’étant pas repris dans la loi de reddition des comptes 2022, CREFDL redoute le scénario du programme 100 jours suite au départ de Nicolas Kazadi à l’étranger
  • Dossier de “surfacturation” des lampadaires et forages : l’Assemblée nationale autorise l'ouverture d’une instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi
  • Contrat chinois : Le CNPAV dénonce des incertitudes et déséquilibres persistants malgré la renégociation et appelle le gouvernement Suminwa à mettre fin à la convention Sicomines
  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC

Cet homme a été lynché par des membres de la communauté pygmée, en représailles à la mort d'un des leurs la veille

Un garde forestier du parc de Kahuzi-Biega, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a été tué mercredi 24 avril, quelques jours après le succès mondial des selfies d'un collègue avec des gorilles, dans le parc national voisin des Virunga. Selon des sources locales, il a été tué par des membres de la communauté pygmée, en représailles à la mort d'un des leurs la veille.

Des coups de feu avaient été entendus mardi soir dans un village de pygmées situé à la lisière du parc de Kahuzi-Biega. Le corps sans vie d'un membre de la communauté avait été retrouvé le lendemain avec des traces de balles. En représailles, des pygmées ont "lynché" deux gardes des parcs, tuant l'un d'eux et blessant l'autre. Le chef du parc national de Kahuzi-Biega a confirmé ce bilan mais rejeté toute implication des gardes forestiers dans la fusillade de mardi.

Les relations entre le parc de Kahuzi-Biega et les riverains sont souvent tendues. Les pygmées de la région considèrent qu'ils ont été chassés de leur milieu naturel et ont tenté à plusieurs reprises d'y retourner.

Des selfies partagés des milliers de fois

Ce drame est survenu alors que le parc des Virunga, à quelque 300 km de là, vient de connaitre quelques jours de gloire sur les réseaux après le succès mondial des selfies d'un ranger, Mathieu Shamavu, posant avec deux gorilles se tenant debout.

Les selfies, retwittés des milliers de fois, ont été salués avec fierté par la direction du parc et les Congolais de cette région traumatisée par l'insécurité. Plus ancien parc naturel d'Afrique, le parc Virunga avait été rouvert au public mi-février, après neuf mois de fermeture. Celle-ci avait été décidée en raison de la mort de neuf personnes, dont un garde, dans une attaque. 

Avec France Info

 

Infos en vidéo

A la une