Loading Page: Shabunda: des leaders locaux sensibilisés sur la protection des espèces du parc de Kahuzi Biega - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • Affaire forages en RDC : les paiements n’étant pas repris dans la loi de reddition des comptes 2022, CREFDL redoute le scénario du programme 100 jours suite au départ de Nicolas Kazadi à l’étranger
  • Dossier de “surfacturation” des lampadaires et forages : l’Assemblée nationale autorise l'ouverture d’une instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi
  • Contrat chinois : Le CNPAV dénonce des incertitudes et déséquilibres persistants malgré la renégociation et appelle le gouvernement Suminwa à mettre fin à la convention Sicomines
  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC

L’assistant du chef du parc de Kahuzi Biega a sensibilisé mercredi 9 septembre les délégués des services publics, des ONG et des chefs des groupements du territoire de Shabunda sur la protection de la faune et de la flore de ce parc. Il a souligné la nécessité de sauvegarder les espèces animales et végétales, au regard des menaces des braconniers et à la destruction de ce site par la population riveraine.

Les participants à l’atelier de sensibilisation ont recommandé de protéger le gorille, l’éléphant et le chimpanzé, cibles préférées des braconniers.

L’assistant du chef du parc de Kahuzi Biega, Elie Baleke, a aussi plaidé pour la protection des rivières Lugolo, Ulindi et Ezeza qui sont des sources d’eau et des affluents du  fleuve Congo. 

Selon Elie Baleke, plusieurs  espèces  de plantes doivent être également protégées. Ce point de  vue a été partagé par l’administrateur intérimaire du territoire de Shabunda, Kasombanya Bin Saleh, qui a recommandé une cohabitation pacifique entre la population de Shabunda et les gestionnaires du parc.

La vice-présidente de la société civile de Shabunda, Hélène Mikesi, de son côté appelé  à la définition claire des limites du parc national Kahuzi Biega. Elle a par ailleurs recommandé aux responsables du parc et leurs partenaires de développer les actions de développement en faveur des populations riveraines du parc Kahuzi Biega pour que ces dernières participent aussi à la protection de ce patrimoine.

Avec Radio Okapi

 

Infos en vidéo

A la une