Désormais tout véhicule sans plaque d’immatriculation, avec plaque étrangère, masquée ou personnalisée est strictement interdit de circuler sur toute l’étendue du territoire national. C’est une mesure prise par le ministre des Transports et voies de Communication, Didier Manzenga qui entre dans le cadre des instructions sécuritaires prises par son ministère vers la fin du mois de février. Cette mesure vise aussi à prévenir des accidents de la circulation.

En plus de la plaque étoilée, des véhicules des officiers généraux des forces armées et de la police nationale congolaise sont obligés de porter la plaque minéralogique officielle.

Il est également interdit aux particuliers d’utiliser les plaques de l’Etat pour leurs véhicules personnels. Tout véhicule de l’Etat doit, au besoin, se munir des documents officiels portant la signature de l’autorité compétente.

Parmi les recommandations qui sont fixées sur l’identification du véhicule et du conducteur, le ministre des Transport a exigé que tous les véhicules, toutes les remorques légères, attelées à une automobile, soit immatriculés en RDC.

C’est ce qui justifie par ailleurs que la DGI, a déjà commencé à délivrer à nouveau les plaques d’immatriculation automobile depuis le début du mois de février de l’année en cours, ont fait savoir les fonctionnaires dudit ministère des Transports et voies de communication.

La Direction générale des impôts (DGI) ne disposait plus de ces plaques automobiles faute de rupture de stocks, il y a quelques mois. Cette dernière attendait d’être approvisionnée par la firme allemande Utsch qui produit ces plaques pour la RDC.

A l’heure actuelle, précise le ministre Didier Manzenga, les plaques d’immatriculation automobile sont commercialisées à la Division véhicules de la DGI dans la ville province de Kinshasa à 170 dollars américains. Ce prix n’est applicable qu’aux acheteurs dont le document de dédouanement du véhicule porte le nom de son propriétaire, a-t-il dit. Et d’ajouter : l’acheteur doit ainsi se munir des documents de dédouanement et de la photocopie de ses pièces d’identité. En outre, une obligation est faite à tout conducteur de véhicule de définir le certificat qui va attester cette immatriculation, notamment la carte rose, à la rigueur volet jaune.

A noter que les plaques d’immatriculation de la RDC portent le drapeau congolais, le sigle «  CGO, 4 chiffres, 2 lettres et 2 chiffres ». Et cela est en application depuis le mois d’avril 2009. C’est un modèle exclusivement construit par Utsch Congo, filiale de la firme allemande Utsch Movers pour un contrat de 10 ans, a précisé Didier Manzenga.

Gisèle Mbuyi / MMC

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Le billet de 5000 Francs congolais reste indésirable dans quelques endroits de la ville de... Lire la suite
Des investisseurs  australiens,  intéressés par l’industrie verte en République démocratique du... Lire la suite
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2020 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom