Loading Page: Cameroun : S&P souligne la persistance des déficits publics et le risque de succession à la tête de l’Etat - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • Affaire forages en RDC : les paiements n’étant pas repris dans la loi de reddition des comptes 2022, CREFDL redoute le scénario du programme 100 jours suite au départ de Nicolas Kazadi à l’étranger
  • Dossier de “surfacturation” des lampadaires et forages : l’Assemblée nationale autorise l'ouverture d’une instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi
  • Contrat chinois : Le CNPAV dénonce des incertitudes et déséquilibres persistants malgré la renégociation et appelle le gouvernement Suminwa à mettre fin à la convention Sicomines
  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC

Agence Ecofin) - L’Agence de notation américaine Standard and Poor’s (S&P) vient de confirmer la note du Cameroun à BB, apprend-on dans un communiqué officiel publié par S&P le 27 mai 2015. Cette note qui correspond à la moyenne en matière de risque de crédit à l’international, est assortie de perspectives stables sur les 12 prochains mois, malgré «la faiblesse des institutions du pays, le niveau élevé de corruption, la persistance de la menace Boko Haram dans l’Extrême-Nord, en dépit des récents succès de l’armée», souligne S&P.

Analysant l’avenir des finances publiques, l’agence annonce la persistance des déficits extérieurs et fiscaux, probablement à cause de la conjoncture autour du baril de brut (le Cameroun l’a budgétisé à 85 dollars, alors qu’il est actuellement autour de 60 dollars). Dans le même temps, analyse S&P, sur les 12 mois à venir, l’endettement du pays, bien qu’en croissance, continuera d’être soutenable, de même que la stabilité de la monnaie sera assurée.

Selon Sophie-Aurore de Saint-Marcq, analyste chez S&P, la note attribuée au Cameroun est influencée par le risque de succession à la tête de l’Etat. «Nous pensons que le pays manque d’expérience en matière de passation du pouvoir au sommet de l’Etat, la faiblesse des institutions, le manque de confiance des populations dans le processus électoral sont des éléments prouvant qu’il existe des risques d’instabilité politique et sociale», soutient-elle.

Agence ecofin

 

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une