Imprimer
Catégorie : Mines
Affichages : 2178

La Gécamines espère porter progressivement à 3000 tonnes par mois, avant fin 2015, sa production de cuivre et franchir cette barre à partir de 2016, rapporte Les Dépêches de Brazzaville.

La mise en activité de nouvelles usines, celle de Shituru à Likasi et du concentrateur installé à Kambove, ont permis l’accroissement de la production et la compagnie se rassure, dit-on, de franchir la barre des 5000 tonnes par mois dès l’année prochaine.

Cette augmentation en perspective sera soutenue par le deuxième grand projet de la Gécamines sur le cuivre à Kambove qui comprend une usine d’une capacité de production se situant entre 25 000 et 30 000 tonnes par an, apprend-on.

Entre janvier et juillet 2015, la Gécamines a évolué à un rythme de production qui est passé de 1000 à 2000 tonnes par mois. Ses grands projets à moyen et long termes lui apporteront une production additionnelle variant entre 80 000 et 240 000 tonnes de cuivre par an, a-t-on rapporté.

La Gécamines, compagnie nationale et important acteur du secteur minier en RD Congo, compte dans son portefeuille la mine de Kipushi, qu’elle détient à 32%, renfermant du cuivre-zinc-germanium-plomb et des métaux précieux, située sur la ceinture de cuivre de l’Afrique centrale.

Agence Ecofin

{mediagallery id=[1,3,4]}