Loading Page: RDC : seuls 11% du territoire couverts par des activités minières - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC
  • RDC / Zambie / Angola : Corridor de Lobito – Un test de réalité
  • Dossiers des forages et lampadaires : les ministres Nicolas Kazadi et François Rubota ainsi que l’ancien ministre Guy Mikulu interdits de sortie du pays
  • RDC: Kenya Airways réclame la libération de 2 de ses agents détenus par la DEMIAP qui auraient failli faciliter la sortie du pays des mâles d’argent sans documents

En RD Congo, sur l’ensemble des gisements en ressources minérales étudiés, documentés, exploités actuellement et concentrés dans la partie orientale et dans la région de l’ex-Kasaï (centre du pays), seuls 11% du territoire national sont couverts par des activités minières avec 3.053 permis octroyés tandis que la plus grande partie reste à découvrir par des recherches géologiques et minières approfondies. Annonce faite le 9 mars 2021 par le ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni, citant des données du Cadastre minier.

Invité à parler des  «ressources minérales et opportunités d’investissement spécifiques en République Démocratique du Congo» à la Conférence Internationale organisée en vidéoconférence par la Chambre de Commerce Canada – Afrique les 9 et 10 mars 2021 à Toronto, le ministre a présenté en détails la répartition spatiale du potentiel des ressources minérales de son pays et les trois axes stratégiques du gouvernement congolais pour développer le secteur des mines, riche principalement en minerais contenant le cuivre, le cobalt, le zinc, l’or, les 3T (étain, coltan, wolframite), le diamant, le  manganèse et le fer.

La RDC, avec sa loi minière «stable et attractive» et  compte tenu de la position géostratégique au centre de l’Afrique, avec une main-d’œuvre bon marché et abondante, présente plusieurs opportunités d’investissement notamment dans la recherche de nouveaux gisements miniers, l’investissement dans la transformation sur place des produits miniers et l’investissement dans les infrastructures de base. 

Concernant la recherche de nouveaux gisements, le ministre Willy Kitobo a indiqué qu’elle « est nécessaire pour améliorer et approfondir les informations géologiques et minières devant permettre d’attirer les investisseurs pour la mise en valeur des ressources minérales du sol et du sous-sol de notre pays».

Quoique menée également par les titulaires des droits miniers concédés, la recherche est réalisée sur 19 blocs appelés zones de recherches géologiques de l’État (ZRG) par le Service Géologique National du Congo avec l’appui financier du Fonds Minier pour les Générations futures, FOMIN, qui perçoit régulièrement, conformément à la loi, 10% de la redevance minière payée par les opérateurs miniers à chaque exportation de leur produits miniers marchands, rapporte la cellule de communication du ministère des Mines.

Financial Afrik

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Les plus lus

Mines

9066 vues
Le groupe américain Freeport-McMoran a annoncé lundi être parvenu à un accord portant sur la cessi...