L’homme d’affaires  israélien Dan Gertler surnommé le roi du Diamant, exerçant ses activités en RDC depuis près de 20 ans, vient d’être autorisé de nouveau à opérer des transactions en dollars et à collaborer, en affaires, avec des citoyens américains.

 Selon  une notification de la Fed  publiée le  dimanche 24 janvier et transmises aux institutions bancaires congolaises, Dan Getler  est autorisé à effectuer des transactions en dollars américains. Il est  aussi autorisé à collaborer avec des citoyens américains en affaires. Soupçonné de pratiques non commodes et de corruption, il fut interdit par le Trésor américain.

Mais depuis fin 2020, l’homme d’affaires a excellé en communication pour améliorer son image. Fin novembre, il a même fait une offre spéciale aux Congolais afin de permettre aux citoyens moyens de bénéficier de la richesse minière du pays. “Nous allons offrir un partenariat sincère, réel, transparent et professionnel au peuple congolais”, avait-il déclaré dans une vidéo diffusée sur les réseaux et devant des journalistes Congolais réunis dans une salle.

Cette opération de communication avait pour but  de  permettre aux Congolais d’avoir des parts dans une entreprise qu’il va bientôt lancer et dont les publicités inondent les médias congolais. Il s’agit de la firme “Yabiso”, qui veut dire en lingala (le nôtre), faisant référence à l’immense richesse minière de la RDC que l’homme d’affaires veut permettre aux Congolais de s’en approprier.

L’homme d’affaires israélien cite comme exemple le projet minier Métalkol dans la province du Katanga, dont les bénéfices vont commencer à être distribués dès le début de l’année prochaine dans le cadre d’un partenariat   “sincère”  et  “transparent” avec le peuple congolais. 

Le site qui tourne à plein régime avait été racheté à la société minière publique Gécamines en 2017 dans des conditions que les Congolais ignorent. Le milliardaire israélien qui vient de voir  ses  sanctions levées devrait s’appuyer sur ce nouveau départ pour assainir sa gouvernance. Car il est resté longtemps dans la ligne de mire des américaines qui le soupçonnait d’avoir signé des “contrats miniers et pétroliers opaques et entachés de corruption”.

Washington l’accusait  d’avoir fait perdre 1,36 milliard de dollars de recettes fiscales à la République démocratique du Congo, rien qu’entre 2010 et 2012. Ce qui représente le double du budget annuel consacré à la santé et l’éducation.

   Avec la levée des sanctions, Dan Getler amorce une ère nouvelle dans le développement de ses activités minières. Ce qui constitue pour lui un pas qualitatif important qui le remet dans le circuit des transactions minières effectuées en  dollars américain.

Financial Afrik

            

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

La banque congolaise Rawbank a annoncé le 26 février 2021, un partenariat avec l’initiative «... Lire la suite

Les plus lus

Mines

6168 vues
Le groupe américain Freeport-McMoran a annoncé lundi être parvenu à un accord portant sur la cessi...
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2021 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom