Loading Page: Russie : le PIB progresse de +4,9% au deuxième trimestre, une première depuis le début de la guerre en Ukraine - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC
  • RDC / Zambie / Angola : Corridor de Lobito – Un test de réalité
  • Dossiers des forages et lampadaires : les ministres Nicolas Kazadi et François Rubota ainsi que l’ancien ministre Guy Mikulu interdits de sortie du pays
  • RDC: Kenya Airways réclame la libération de 2 de ses agents détenus par la DEMIAP qui auraient failli faciliter la sortie du pays des mâles d’argent sans documents

Le Produit intérieur brut (PIB) russe a progressé de 4,9% au deuxième trimestre de 2023 sur un an, selon une évaluation primaire de l'Agence russe des statistiques (Rosstat), la première hausse enregistrée depuis les trois premiers mois de 2022.
En plein conflit avec l'Ukraine, la Russie avait enchaîné quatre trimestres de contraction du PIB, s'établissant notamment de janvier à mars 2023 à -1,9%, toujours selon Rosstat.  
 
La croissance affichée au deuxième trimestre, attendue par les experts, est surtout à mettre en comparaison avec la même période de l'an passé, marquée par une pluie de sanctions internationales prises en réponse à l'offensive russe chez son voisin ukrainien, qui avait fait vaciller l'économie russe (-4,5% entre avril et juin 2022).   
 
Malgré cette hausse trimestrielle de 4,9%, la Russie n'a toujours pas retrouvé le niveau de production d'avant le conflit en Ukraine.   
 
Dans son communiqué, Rosstat n'a pas détaillé vendredi l'évolution trimestrielle par secteur.   
 
En Russie, le second trimestre 2023 a surtout été marqué par le retour de l'inflation, lié à l'affaiblissement continu du rouble, sur fond de baisse importante des revenus liés à la vente d'hydrocarbures.   
 
Face à cette situation qui s'est prolongée ces dernières semaines, la Banque centrale russe (BCR) a d'ailleurs été poussé à relever son taux directeur à 8,5% - le moyen le plus évident pour lutter contre la hausse des prix - et elle a suspendu depuis jeudi et ce, jusqu'à la fin de l'année, ses achats de devises étrangères sur le marché national des changes.   
 
Le chômage, à un niveau très faible de 3,1% en juin, reflète, lui, une contraction de la force de travail liée aux conséquences de l'intervention militaire en Ukraine, qui se sont superposées à une crise démographique, phénomène durable depuis la fin des années 1990.
 
RTBF

 

Articles similaires
  • 08/04/2023
  • By RDC Finances
Barclays envisage de déplacer son siège européen de Dublin à Paris

La banque britannique Barclays a annoncé jeudi « envisager de déplacer son siège » européen de Dublin à Paris pour se rapprocher de ses activités sur le continent. « Nous avons estimé que pour être plus proches du cœur des opérations de notre activité en Europe continentale, il serait approprié de...

  • 07/29/2023
  • By RDC Finances
Russie: l'économie rebondit plus que prévu, selon le FMI

L'économie mondiale montre des signes de léger mieux.  Dans ses dernières prévisions publiées mardi 25 juillet, le Fonds monétaire international anticipe désormais une croissance mondiale à 3% cette année, contre 2,8% prévus en avril. Cela reste les plus faibles prévisions depuis une trentaine...

  • 10/12/2022
  • By RDC Finances
Énergies: Vladimir Poutine charge les Occidentaux et tend la main aux Turcs

Le président de la Fédération russe s'est de nouveau exprimé, ce mercredi 12 octobre 2022, lors d'un forum consacré à l'énergie à Moscou. M. Poutine a accusé « certains hommes politiques occidentaux » de détruire l'économie mondiale de marché. En voulant plafonner le prix du pétrole russe, ils « menacent, a-t-il...

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une