Loading Page: Barclays envisage de déplacer son siège européen de Dublin à Paris - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC
  • RDC / Zambie / Angola : Corridor de Lobito – Un test de réalité
  • Dossiers des forages et lampadaires : les ministres Nicolas Kazadi et François Rubota ainsi que l’ancien ministre Guy Mikulu interdits de sortie du pays
  • RDC: Kenya Airways réclame la libération de 2 de ses agents détenus par la DEMIAP qui auraient failli faciliter la sortie du pays des mâles d’argent sans documents

La banque britannique Barclays a annoncé jeudi « envisager de déplacer son siège » européen de Dublin à Paris pour se rapprocher de ses activités sur le continent.

« Nous avons estimé que pour être plus proches du cœur des opérations de notre activité en Europe continentale, il serait approprié de relocaliser notre siège européen », a expliqué Barclays dans un communiqué.

La banque rappelle que « Barclays Europe continue de croître et contribue de façon importante aux performances du groupe ».

Ce déplacement « interne à l'Union européenne », entre deux capitales, n'aurait aucune conséquence sur ses activités au Royaume-Uni, souligne la banque britannique.

En revanche, si l'idée se confirme, elle constituerait une bonne nouvelle pour la place de Paris, qui rivalise avec Londres, Francfort et Amsterdam pour attirer les entreprises internationales en Europe.

De même, l'ensemble des activités de la banque en Irlande ne seraient pas altérées par le transfert, précise Barclays.

« Un travail préparatoire et des engagements initiaux avec les régulateurs ainsi que d'autres parties prenantes sont en cours », indique le groupe dans son communiqué, précisant que la relocalisation du siège à Paris devrait prendre environ deux ans, si elle devait se confirmer.

La semaine dernière, Barclays a publié des bénéfices dopés par un recul des charges juridiques au premier semestre, mais les provisions pour dépréciations de crédits ont augmenté sur cette période dans un contexte de montée des taux d'intérêt et de l'inflation.

Totalisant 3,1 milliards de livres (environ 3,5 milliards d'euros), le bénéfice net du groupe a progressé de 26% par rapport au premier semestre 2022.

Le chiffre d'affaires a, lui, grimpé de 2%, à 13,5 milliards de livres (près de 15,7 milliards d'euros).

En revanche, les dépréciations de crédit ont quasi triplé, à 896 millions de livres, notamment à cause d'une augmentation des arriérés de paiement aux Etats-Unis.

Money Vox

 

Articles similaires
  • 07/29/2023
  • By RDC Finances
Russie: l'économie rebondit plus que prévu, selon le FMI

L'économie mondiale montre des signes de léger mieux.  Dans ses dernières prévisions publiées mardi 25 juillet, le Fonds monétaire international anticipe désormais une croissance mondiale à 3% cette année, contre 2,8% prévus en avril. Cela reste les plus faibles prévisions depuis une trentaine...

  • 07/12/2022
  • By RDC Finances
L'euro tombe à un dollar pour la première fois depuis 2002

La parité entre l’euro et le dollar, attendue depuis des semaines, a finalement été atteinte. Cela n’était jamais arrivé depuis 2002. Une dépréciation de la monnaie unique qui va s’accompagner d'inflation, d'importations plus chères et d'une perte d'attractivité pour la zone euro.  Le seuil...

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une