Le président de la Fédération russe s'est de nouveau exprimé, ce mercredi 12 octobre 2022, lors d'un forum consacré à l'énergie à Moscou. M. Poutine a accusé « certains hommes politiques occidentaux » de détruire l'économie mondiale de marché. En voulant plafonner le prix du pétrole russe, ils « menacent, a-t-il dit, le bien-être de milliards de personnes ». Le chef d'État a par ailleurs affirmé que les fuites ayant touché les gazoducs Nord Stream relevaient du « terrorisme international ».

Les fuites ayant touché les gazoducs sous-marins Nord Stream, reliant la Russie à l'Allemagne, sont un « acte de terrorisme international », a déclaré ce mercredi Vladimir Poutine.

Il a ensuite désigné comme responsables ceux à qui, selon lui, l'incident profite, alors que la responsabilité de son pays n'est pas exclue, mais que des déclarations d'hostilité américaine notamment, anciennes ou récentes, vis-à-vis de ce système, ont refait surface depuis les explosions.

Qui est derrière ce sabotage?  De toute évidence, quelqu'un qui veut enfin réussir à rompre de manière définitive les liens entre l'Union européenne et la Russie. Quelqu’un qui veut en finir avec l’autonomie de l'Europe, affaiblir son potentiel industriel, cela pour s'emparer du marché. Et bien sûr, quelqu'un qui est techniquement, je souligne « techniquement », capable d'organiser de telles explosions. Qui a déjà eu recours à ce type de sabotage, et a été pris la main dans le sac, mais est resté impuni.

« Les bénéficiaires sont clairs »explicite le numéro un russe.

Car cet incident renforce l'importance géopolitique des systèmes de transport gaziers restants, celui qui traverse le territoire de la Pologne et de l'Ukraine, et qui a été construit à ses frais par la Russie. Il y a aussi les États-Unis, bien sûr, qui peuvent désormais fournir leur énergie à des prix élevés. »

Poutine interpelle les Européens

Selon M. Poutine, une partie du gazoduc Nord Stream 2, n'ayant jamais été mis en service à cause de la guerre en Ukraine, fonctionne toujours, même si les autres tubes du système Nord Stream ne seront réparés, précise-t-il, que si leur exploitation est garantie.

Le président russe assure ainsi que Moscou reste en capacité de livrer du gaz aux Européens via ce segment restant. « La Russie est prête à reprendre les livraisons », estime-t-il. « La balle est dans le camp de l'UE. Si elle le veut, elle n'a qu'à ouvrir le robinet. »

Et Vladimir Poutine de suggérer, sans entrer dans le détail, de faire à l'avenir transiter l'essentiel du gaz russe via la mer Noire. Nous pourrions, se contente-t-il de développer,« faire passer les principales voies de livraison de notre carburant et de notre gaz via la Turquie, en créant en Turquie le plus important hub de gaz ».

Des Européens ordinaires souffrent. En un an, leurs factures d'électricité et de gaz ont plus que triplées. La population, comme au Moyen-Âge, a commencé à faire des réserves de bois pour se chauffer cet hiver.

Dans son narratif, le chef de la Fédération de Russie a accusé le G7 et l'UE de « détruire » le marché mondial de l'énergie en voulant plafonner le prix du pétrole russe. À ses yeux, « certains hommes politiques occidentaux détruisent en réalité l'économie mondiale de marché » et « menacent le bien-être de milliards de personnes » avec ce projet.

Imaginons que le fameux plafond sur les prix du pétrole soit introduit. Mais qui peut alors garantir que le même plafond ne sera pas fixé dans d'autres secteurs de l'économie – dans l'agriculture, dans la production de semi-conducteurs, d'engrais, de métallurgie ? Et pas seulement pour la Russie, mais aussi pour n'importe quel autre pays dans le monde. Plus personne ne donnera jamais de garanties. Avec leurs décisions aventureuses, certains politiciens occidentaux détruisent l'économie de marché mondiale, et en réalité, ils constituent une menace pour le bien-être de milliards de personnes. Les idéologues néolibéraux de l'Occident expérimentent déjà la destruction des valeurs traditionnelles. Maintenant, apparemment, ils entreprennent aussi de détruire la liberté d'entreprendre et l'initiative privée.

 

Rfi

 

Articles similaires
  • 09/01/2022
  • By RDC Finances
Projet Sakhaline-2: le Japon ne veut pas renoncer au gaz russe

Le Japon salue la décision de la Russie d'autoriser deux maisons de commerce japonaises à conserver leurs parts dans le projet Sakhaline-2 d'exploitation de gaz et de pétrole, dans l'extrême Orient russe. Tokyo participe aux sanctions contre la Russie depuis le début de l'invasion de l'Ukraine....

  • 06/20/2022
  • By RDC Finances
Chine: les importations de pétrole russe en hausse de 55% sur un an

La Chine, assoiffée de pétrole, a augmenté ses importations de pétrole russe de plus de 50% le mois dernier, selon les informations des douanes. Malgré les sanctions occidentales imposées à la Russie depuis le début de la guerre en Ukraine, il y a quatre mois, l'or noir coule à nouveau à flot en...

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

1 USD = 2 012,3089 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

La question de la masse salariale a été au centre des discussions entre le gouvernement et le... Lire la suite
Au terme d’une série d’ordonnances publiées mardi 15 novembre, le président de la République,... Lire la suite
Les passagers se plaignent de l’envolée vertigineuse des tarifs imposés par les automobilistes à... Lire la suite
La République démocratique du Congo a mis aux enchères 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers.... Lire la suite
Copyright ©2015-2022 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom