Loading Page: Contrats chinois : 43 infrastructures réalisées en RDC, selon le cahier de charge (SICOMINES) - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC
  • RDC / Zambie / Angola : Corridor de Lobito – Un test de réalité
  • Dossiers des forages et lampadaires : les ministres Nicolas Kazadi et François Rubota ainsi que l’ancien ministre Guy Mikulu interdits de sortie du pays
  • RDC: Kenya Airways réclame la libération de 2 de ses agents détenus par la DEMIAP qui auraient failli faciliter la sortie du pays des mâles d’argent sans documents

La partie chinoise, représentée par la SICOMINES et l’ambassadeur de Chine, dans le cadre du contrat minier Chine-RDC, a rapporté, vendredi 24 mars, avoir réalisé 43 infrastructures en RDC, selon le cahier de charge.

Elle a fait cette mise au point lors d’une conférence de presse à la résidence de l’ambassadeur de Chine en poste à Kinshasa.

Selon la secrétaire du conseil d’administration de la SICOMINES, Diao Yings, les infrastructures listées dans l’annexe de la convention de 2008, dont la trentaine d’hôpitaux, les 3 000 km des chemins de fer, la réhabilitation des aéroports de Kavumu et de Goma n’était qu’un chapelet d’intentions.

La SICOMINES et les parties prenantes se disent ouvertes au dialogue pour trouver des solutions d’optimisation du contrat minier entre la RDC et les entreprises chinoises. 

Pour la partie chinoise, il est normal qu’il y ait des contentieux mais qui doivent se régler via des solutions amicales pour l’intérêt des deux parties.

Elle déplore cependant toute la campagne médiatique sur cette affaire qui, selon elle, ne profite pas aux parties.

La SICOMINES estime que l’Agence congolaise des grands travaux (ACGT) devra répondre à la question de la surfacturation des travaux.

Pour sa part, l’ambassadeur chinois en poste en RDC, Zhu Jing, a estimé que ce contrat n’est pas gagnant-perdant comme l’atteste l’Inspection générale des finances (IGF) mais plutôt gagnant-gagnant au regard des données dont dispose la partie chinoise.

Radio Okapi

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Les plus lus

Taux de croissance

9783 vues
Les prévisions de croissance économique 2015 de la RDC ont été revues à la baisse: 8,4% contre 10,...

Economie

8689 vues
Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a rendu publique, le 31 décembre 2015, la l...