Le Gouvernement Ilunga a enregistré un déficit d'environ 900 milliards de FC, en raison de l'impact négatif de la pandémie de la Covid-19 sur l'économie nationale. C'est ce qui ressort de la dernière réunion du Comité de conjoncture économique du mercredi 30 décembre présidée par le chef du gouvernement central, Ilunga Ilunkamba.

Ce déficit a été totalement résorbé par les financements de la Banque central du Congo, les bons du trésor ainsi que les appuis budgétaires du Fonds monétaire international, note avec satisfaction le Comité de conjoncture économique (CCE).

BAISSE DES EXPORTATIONS

Le chef de l'Exécutif central Ilunga Ilunkamba en a profité pour remercier le Fonds monétaire international pour son soutien apporté aux finances de l'État congolais.

Le Comité a constaté la baisse des exportations par rapport au volume considérable des importations surtout des produits vivriers..

Au cours de cette réunion à caractère essentiellement économique, les membres du Comité ont relevé le retour de la RDC au sein de l'AGOA depuis le 22 décembre après une décennie d'exclusion par les Etats-Unis d'Amérique pour violation des règlements compatibles avec cette structure économique.

Ils ont également évoqué la participation du chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, le 24 décembre à la réunion de la structure régionale économique de l'Union africaine axée essentiellement sur les interventions dans le secteur de la santé; selon un communiqué de presse émanant de la Primature..

INFLATION DE 15%

A ce sujet, le Premier ministre Sylvestre Ilunga a recommandé à tous les membres de la CCE de veiller sur le respect des gestes barrières par rapport à la montée du nombre des cas confirmés de coronavirus en RDC, pour préserver la santé du peuple congolais. C'est ainsi qu'il justifie également le couvre-feu décrété par le Président de la république.

L'examen de la situation économique a révélé une accélération du rythme de formation des prix dûe aux festivités de fin d'année, toutefois dans les proportions compatibles, a tempéré le vice-Premier ministre du Budget, Jean- Baudouin Mayo, faisant le point de la rencontre.

GRANDES PRODUCTIONS MINIERES

L'inflation annuelle se situe autour de 15 % , contre les 7% que le Gouvernement central s'est fixé comme un objectif. Cela s'explique par les effets négatifs de la pandémie de la Covid-19, renseigne le communiqué final de la réunion. Les efforts du Gouvernement Ilunga se révèlent donc appréciables sous le management du Premier ministre, quant à la maîtrise du cadre macro économique.

En ce qui concerne le taux de change, le franc congolais est demeuré stable autour de 1.900 FC le dollar à l'officiel et autour de 2.000 FC au parallèle. Une stabilité obtenue grâce au Pacte de stabilité macro-économique et monétaire signé entre le ministère du Budget, celui des Finances et la Banque centrale du Congo, sous l'autorité du chef du Gouvernement central.

L'examen du secteur minier a révélé que le pays a réalisé de grandes productions autour de 1.400.000 tonnes de cuivre par rapport à l'année 2019, avec un prix de 7 800 000 dollars américains la tonne métrique.

En revanche, les exportations des produits miniers ont quelque peu baissé. Le cobalt, dont le prix se situe à 32 000 dollars américains la tonne métrique se comporte bien sur le marché international. 

Kléber KUNGU / Forum des As

 

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

1 USD = 1988,2320 FC (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une

Les plus lus

Taux de croissance

7443 vues
Les prévisions de croissance économique 2015 de la RDC ont été revues à la baisse: 8,4% contre 10,...

Economie

6789 vues
Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a rendu publique, le 31 décembre 2015, la l...
Copyright ©2015-2021 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom