Loading Page: L’immeuble de la Gécamines à Bruxelles ne sera pas vendu, selon la société - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • Affaire forages en RDC : les paiements n’étant pas repris dans la loi de reddition des comptes 2022, CREFDL redoute le scénario du programme 100 jours suite au départ de Nicolas Kazadi à l’étranger
  • Dossier de “surfacturation” des lampadaires et forages : l’Assemblée nationale autorise l'ouverture d’une instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi
  • Contrat chinois : Le CNPAV dénonce des incertitudes et déséquilibres persistants malgré la renégociation et appelle le gouvernement Suminwa à mettre fin à la convention Sicomines
  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC

L'ex immeuble de la Gecamines à Kinshasa

La vente de l’immeuble de la Gécamines à Bruxelles, programmée pour le 2 octobre prochain, n’aura plus lieu, a affirmé vendredi 4 Septembre à Radio Okapi le secrétaire général de cette société. Deogratias Ngele précise que la décision de la justice belge de vendre cet immeuble pour une dette d’environ 6 millions de dollars que la société doit à un opérateur économique a été suspendue à la suite d’un compromis trouvé entre les deux parties.

D’après des sources proches du dossier, cet immeuble a fait l’objet d’une saisie à la suite d’une plainte déposée par un opérateur économique local à la justice belge. Le plaignant qui assurait en 1997 et 1998 le transport des travailleurs et élèves du personnel de la Gécamines de Kipushi à Lubumbashi reprochait à cette société minière de n’avoir pas rempli sa part de contrat.

Le secrétaire général de la Gécamines estime par ailleurs à 300 millions de dollars américains, les fonds que la Gecamines doit aux tiers à la suite des décisions judiciaires en sa défaveur.

«C’est un passif extrêmement lourd qu’on ne peut pas liquider en un tour des mains», reconnait Deogratias Ngele. Mais la liquidation de ce passif est impérative pour la bonne marche de cette entreprise, estime-t-il.

L’actuel comité de gestion de la Gécamines est arrivé aux affaires depuis un peu plus d’un an. Il a succédé à l’ancien comité dont le Directeur général a été révoqué par ordonnance présidentielle pour « manquements graves » dans la gestion de l’entreprise en juillet 2014.

 

Avec Radio Okapi

 

 

Infos en vidéo

A la une

Les plus lus