Imprimer
Catégorie : Entreprises
Affichages : 4678

Le directeur de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), Narcisse Lembo Nkolonta, a annoncé mercredi, aux députés provinciaux de la capitale que cette régie financière urbaine a initié une action visant à démanteler les réseaux maffieux contribuant à l’évasion des recettes.

Lembo l’a fait savoir au cours de son exposé devant les élus de Kinshasa réunis en plénière au collège Boboto pour répondre à une question orale avec débat du député Joseph Malungeni Makengo.

La question sous examen portait sur l’évaluation et les perspectives d’avenir envisagées pour l’instruction de la bonne gouvernance et le redressement de la DGRK au regard de la problématique de la mobilisation accrue des recettes fiscales et non fiscales au profit du trésor urbain.

Dans son intervention, le responsable de la DGRK a révélé que la traque des agents maffieux a déjà occasionné l’arrestation de trois d’entre eux qui méditent actuellement au Centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa (CPRK). Cette opération se poursuivra jusqu’au démantèlent complet de tous les maffieux en vue d’assainir la régie, a assuré le directeur général.

Parmi les stratégies de redressement de la DGRK, M. Lembo Nkolonta a cité notamment, le contrôle physique des agents, la classification des emplois, la régularité de la paie du personnel, etc.

Il a fait savoir que, de janvier à octobre 2016, la régie a réalisé environ 40 milliards des recettes, avec un pic de plus ou moins 7 milliards de FC en Janvier.

Narcisse Lembo a sollicité l’accompagnement de l’organe délibérant de Kinshasa pour résoudre progressivement les différents problèmes qui se posent avec acuité au sein de la DGRK.

Le directeur général de la DGRK est attendu vendredi à la séance plénière pour répondre aux préoccupations soulevées par les députés provinciaux. ACP/Kayu/May