L’affaire Congo Airways fait grand bruit à Kinshasa : le directeur financier de cette entreprise d’État a été incarcéré ce vendredi 14 octobre. Il est accusé de détournements de fonds publics suite à une enquête de l’Inspection générale des finances (IGF). Le directeur général, quant à lui, s’est évanoui dans la nature.

Emile Gilbert Kakese a été convoqué en fin de semaine dernière au parquet général de la Gombé. Le directeur financier de la compagnie aérienne Congo Airways devait s’expliquer sur certaines irrégularités constatées dans la gestion de la société par l’IGF. Sa déposition a poussé la justice à le placer sous mandat d’arrêt.

Dollars prélevés

Il a été inculpé pour mauvaise gestion et détournement. Selon l’IGF, chaque mois, 1,5 million de dollars américains auraient été prélevés sur le montant destiné à l’achat de carburant, pour revenir au ministère de l’Économie. Selon cette enquête de l’IGF, la rétribution se faisait entre plusieurs personnalités de différents horizons, dont des responsables d’ONG qui prétendent promouvoir la bonne gouvernance, explique une source.

Fuite

Le directeur général de Congo Airways, Pascal Kasongo Mwema aurait pour sa part pris la fuite. Un mandat d’arrêt a été lancé contre lui, confirme une source judiciaire.

 

Des rumeurs de plus en plus persistantes circulent autour de la disparition du directeur général de Congo Airways. Pascal Kasongo Mwema aurait quitté la capitale à bord d’un avion-cargo de la compagnie Server. Cette dernière dément catégoriquement et menace de poursuites judiciaires toute personne qui se permettrait de l’affirmer.

Depuis sept mois, les agents de Congo Airways ne sont pas rémunérés. Des manifestations spontanées ont eu lieu devant le siège social à Kinshasa, Lubumbashi et Goma. Finalement, une délégation syndicale crée pour l’occasion a décrété une grève de trois jours. Seniors Bulo en est le numéro 2 : « La grève est pour trois choses. La première, c'est l'installation d'un bureau syndical. La deuxième, c'est l'épurement des arriérés de salaires. La troisième c'est le social. De toute façon, ubn mémo a été déposé à la direction générale et nous attendons les réponses de l'employeur. » 

Plus grave encore que les statutaires de la compagnie aérienne, les agents sous-traitants attendent depuis dix-neuf mois le paiement de leurs salaires. Le directeur général adjoint devrait répondre aux diverses sollicitations.

Congo Airways a été lancée en 2014. Pascal Kasongo Mwema avait succédé à Désiré Balazire, suspendu à la suite d’un précédent rapport de l’IGF pour une gestion opaque d’environ 19 millions de dollars. 

Rfi

 

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

A la une

La question de la masse salariale a été au centre des discussions entre le gouvernement et le... Lire la suite
Au terme d’une série d’ordonnances publiées mardi 15 novembre, le président de la République,... Lire la suite
Les passagers se plaignent de l’envolée vertigineuse des tarifs imposés par les automobilistes à... Lire la suite
La République démocratique du Congo a mis aux enchères 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers.... Lire la suite
Copyright ©2015-2022 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom