Plus de sécurité et de confort dans le transport fluvial en RDC et cela, à la grande satisfaction des marchands et autres voyageurs sur le fleuve Congo. Le bateau MB Loando I, mesurant 42 mètres de longueur, 7 mètres de largeur et pour une hauteur d’1,40 mètres creux comprenant de 8 chambres VIP avec un restaurant moderne, a été mis à flot au port fluvial de Baramoto, à Kinshasa, après trois mois de construction.

Un mois, voire deux, à bord des épaves flottantes pudiquement appelées bateaux, et au bout, Mbandaka ou Kisangani, les destinations finales de ces voyages sur le long et dangereux cours qui relie ces chefs-lieux de l’Equateur et de la Tshopo au reste du pays. Entre les marchandises de tous genres, difficile de trouver une place pour des centaines de passagers de ces « bateaux de la mort », victimes d'épidémies de toutes sortes, de frayeurs indescriptibles, et d'accidents parfois mortels. La navigation sur le fleuve Congo est loin d'être un voyage tranquillité.

De ce décor périlleux sur le fleuve Congo et conscient qu’en l'absence de routes reliant les principales villes de la RDC, le transport fluvial demeure l'un des moyens les plus utilisés par les populations des provinces du Grand Équateur et de la Grande Orientale, le sénateur Guy Loando est passé à l’action. Cet acteur de développement a ainsi décidé d’apporter son appui en vue d'offrir plus de garantie de sécurité et de confort au long de ces voyages entre les provinces et la capitale de la RDC, par voie fluviale.

À la grande satisfaction des marchands et autres voyageurs, depuis le samedi 16 janvier, a été mis à flots au port de Baramoto, à Kinshasa, le MB Loando 1, un bateau réalisé par la société New Mamba et Fils, sous la direction de l'ingénieur Levertin Lokango. Il s’agit d’un cadeau aux populations, mieux, l’appui au développement, signé Guy Loando, homme politique et acteur de développement.

La réalisation de ce nouveau navire de transport des voyageurs mesurant 42 mètres de longueur, 7 mètres de largeur et pour une hauteur d’1,40 mètres creux comprenant de 8 chambres VIP avec un restaurant moderne, a valu 3 mois, à partir du mois d’octobre 2020.

La cérémonie de mise à flots a été marquée par des ovations des riverains du port Baramoto en présence de nombreux invités et des membres de la fondation Widal. Tous ont compris la nécessité de mettre à profit, comme par le passé, le fleuve qui reste une des voies de communication indispensable avec ses 14 166 km de biefs navigables y compris ses affluents.

Pour le bienfaiteur Guy Loando, la mise à flots du bateau qui porte son nom matérialise son credo, sa passion, « servir le peuple ». Il a expliqué que les travaux de construction du bateau ont pris un peu plus de temps que prévu à cause, notamment, du contexte actuel de la crise sanitaire liée à pandémie du Coronavirus.

Acteur de développement, Guy Loando est d’avis que le déclic pour mettre la RDC en orbite passe par la capitalisation des opportunités, mieux, des potentialités dont regorge le pays.

Pitshou Mulumba / le Potemtiel

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

La banque congolaise Rawbank a annoncé le 26 février 2021, un partenariat avec l’initiative «... Lire la suite
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2021 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom