Loading Page: La délivrance du Permis de conduire désormais conditionnée à la mise à niveau - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • Affaire forages en RDC : les paiements n’étant pas repris dans la loi de reddition des comptes 2022, CREFDL redoute le scénario du programme 100 jours suite au départ de Nicolas Kazadi à l’étranger
  • Dossier de “surfacturation” des lampadaires et forages : l’Assemblée nationale autorise l'ouverture d’une instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi
  • Contrat chinois : Le CNPAV dénonce des incertitudes et déséquilibres persistants malgré la renégociation et appelle le gouvernement Suminwa à mettre fin à la convention Sicomines
  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC

L’obtention du Permis de conduire  en RDC est désormais conditionnée à la remise à niveau du conducteur, avant la  délivrance dudit document  par la Commission  nationale  de délivrance de permis conduire (CONADEF), a indiqué jeudi à Kinshasa, le vice-Premier, ministre des Transports et voies de communications, José Makila Sumanda, lors du lancement de l’opération  de renforcement des capacités des conducteurs sur toute étendue du territoire national.

Tout  conducteur est obligé de suivre une formation  à l’issue de laquelle un certificat de capacités techniques  lui sera délivré. Cette formation de renforcement des capacités est gratuite, mais pour parer à certaines contraintes administratives, le conducteur payera quelques frais à fixer par le ministère de Transports.

L’objectif poursuivi à travers ce recyclage  est d’avoir des  conducteurs ayant  une maîtrise optimale du code de la route,  afin de réduire sensiblement les accidents de circulation routière enregistrés  sur les artères  de la ville de Kinshasa, a précisé M. Makila.

Il a laissé entendre que la formation elle -même ne suffit pas  à réduire les accidents de la circulation. C’est pourquoi le ministère des transports et voies de communications s’emploiera à faire parler les routes à travers un vaste programme d’implantation des panneaux de signalisation, le marquage au sol, des campagnes de civisme  routières, a précisé le ministre.

Les modules de cette formation seront  assurés par des experts du ministère des Transports, des services étatiques et des organisations professionnelles opérant dans le  réseau  routier   congolais, notamment de  la Police de circulation routière(PCR), Commission nationale de la prévention routière (CNPR) la Direction des transports terrestres., l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO).

José Makila Sumanda a remis, à titre symbolique, un brevet à l’un des récipiendaires qui viennent de suivre ce renforcement des capacités des conducteurs. Pour matérialiser le lancement de cette opération, un panneau de signalisation a été planté le ministre au croisement du Boulevard de la Cinquantenaire  et de l’avenue menant aux Commissariat général de la Police.

 ACP/Mat/May

 

Infos en vidéo

A la une