Loading Page: SADC: les défis qui attendent Élias Magosi, le nouveau secrétaire exécutif - RDC finance - RDC économie: toute l'information économique de la RDC

  • RDC: face au silence d’Apple sur les allégations de blanchiment des minerais 3T, le gouvernement et ses avocats promettent de lancer une action en justice
  • Le scandale des 70 millions de dollars et les terres de lithium en RDC
  • RDC / Zambie / Angola : Corridor de Lobito – Un test de réalité
  • Dossiers des forages et lampadaires : les ministres Nicolas Kazadi et François Rubota ainsi que l’ancien ministre Guy Mikulu interdits de sortie du pays
  • RDC: Kenya Airways réclame la libération de 2 de ses agents détenus par la DEMIAP qui auraient failli faciliter la sortie du pays des mâles d’argent sans documents

Au terme d’un long huis clos mûri et de tractations diplomatiques, les pays membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) ont privilégié le consensus dans la désignation du secrétaire exécutif. Et dans ce ballet diplomatique feutré, c’est le Botswanais Élias Magosi qui a été choisi ce mardi 17 août à l’issue du 41e sommet des chefs d’État et de gouvernement au détriment du Congolais Faustin Luanga, lequel a fait preuve de fair-play en félicitant le vainqueur.

Jusque-là secrétaire permanent à la présidence du Botswana, Elias Magosi succède à Stergomena Lawrence Tax, en devenant le 7e secrétaire exécutif de l’histoire de cette organisation sous régionale. Une fonction qu’il occupera pendant 4 ans. Le nouveau secrétaire exécutif devra répondre aux exigences qui l’attendent, notamment l’harmonisation et le pilotage stratégique du fonctionnement même de la SADC.

Outre la désignation du nouveau secrétaire exécutif, le 41e sommet des chefs d’État et de gouvernement de la SADC a lieu à un moment où l’organisation a déployé, pour la première fois de son histoire, une mission militaire pour combattre les groupes armés opérant dans la province de Cabo Delgado, au nord du Mozambique.

Le Malawi à la présidence

Au final, le consensus a prévalu. Les chefs d’Etat ont en effet évité de recourir au vote pour désigner le chairman de l’institution. Il sied de noter que Madagascar a été l’un des pays qui ont soutenu le candidat de la RDC jusqu’au bout, contre vents et marées.

A l’issue du sommet, un nouveau bureau a été installé. Il est chapoté par le Malawi qui assurera la présidence tournante, et la RDC, la vice-présidence.

 

FA

 

Infos en vidéo

1 USD = 2 787,0028 CDF (source: BCC)


Convertisseur de monnaie










Montant:
De:
à:



A la une