Un gisement minier à forte teneur de cobalt a été découvert depuis deux semaines au village Mabaya, à quelques kilomètres du poste frontalier de Kasumbalesa, dans le Haut-Katanga, rapportent des sources locales. Il se trouve dans la concession de la Société de Développement Industriel et Minier du Congo (Sodimico).

Plusieurs milliers des creuseurs artisanaux y affluent. Les creuseurs rencontrés sur place dénoncent les tracasseries dont ils sont victimes de la part de certains hommes en uniforme qui sont aussi présents. Les militaires et policiers font payer des taxes, confisquent parfois des minerais, chassent des creuseurs.

Pour mettre fin à cette pratique, le gouvernement provincial du Katanga a décidé « d’interdire la présence des hommes en uniforme autres que les éléments de la police des mines, des femmes et des enfants ainsi que des étrangers et de maintenir la présence des creuseurs artisanaux sur le site Mabaya jusqu’à nouvel ordre afin de préserver la paix sociale ». Le ministre provincial de l’intérieur, JuvénalKitungwa , l’a dit à l’issue d’un conseil de sécuritétenu mercredi à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga.

Depuis la découverte de ce gisement minier, une dizaine des personnes sont mortes dans les éboulements. D’autres sources rapportent que les victimes seraient encore plus nombreuses. Le conseil provincial de sécurité a demandé au Service d’assistance et d’encadrement du Small mining ou de la petite mine (SAESSCAM) d’encadrer ces creuseurs.

Avec Radio Okapi

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

 La Société nationale d’électricité vient de majorer sensiblement le forfait de ses factures... Lire la suite

Les plus lus

Mines

2875 vues
Le groupe américain Freeport-McMoran a annoncé lundi être parvenu à un accord portant sur la cessi...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2018 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom