Pour peser sur les cours, Glencore, géant suisse des matières premières, retire 400 000 tonnes de cuivre du marché. Premiers pays touchés : la RD Congo et la Zambie.

Le géant des matières premières Glencore a commencé un examen de ses activités en RD Congo et en Zambie, en raison de l’environnement actuel pesant sur le prix des matières premières, a annoncé le groupe suisse le 6 septembre dans un communiqué. La production sera pour l’essentiel suspendue dans les mines de cuivre du groupe au Katanga en RD Congo, ainsi qu’à Mopani en Zambie. La durée de ces deux suspensions est estimée à dix-huit mois. Le nombre d’emplois menacés n’a pas été dévoilé.

Depuis le début de l’année 2011, les cours du cuivre ont été divisés par deux, passant d’environ 10 000 dollars la tonne à 5245 dollars aujourd’hui. « A nouveau, comme nous l’avions fait dans le charbon par le passé, nous avons introduit de la discipline en matière d’offre, a expliqué Ivan Glasenberg, dirigeant de Glencore, lors d’une conférence téléphonique. Retirer 400 000 tonnes de cuivre d’un marché que de nombreuses personnes croient en surproduction devrait avoir un effet. »

En 2014, Glencore a produit en RD Congo et en Zambie 465 000 tonnes de cuivre.

Avec jeune Afrique

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Financé sur fonds propres et fabriqué par la Chanimetal à Kinshasa, ce bateau M/S Sep-Congo 1 a... Lire la suite
Une moyenne de trente petites et moyennes entreprises (PME), à la recherche de documents... Lire la suite
Le prix du carburant est depuis ce dimanche 30 septembre revu à la hausse à travers la... Lire la suite

Les plus lus

Mines

3227 vues
Le groupe américain Freeport-McMoran a annoncé lundi être parvenu à un accord portant sur la cessi...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2018 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom