Les banques russes ont commencé mardi à délivrer des cartes de paiement Mir, voulues par la Russie comme l'équivalent des systèmes américains Visa et MasterCard pour assurer sa «souveraineté financière» en réponse aux sanctions américaines en lien avec la crise ukrainienne.

Dans un communiqué, la banque centrale annonce les premières émissions de cartes Mir («Paix» ou «Monde» en russe), déjà testées par sept établissements sur un total de 35 adhérant au système. Ces cartes permettent de retirer et déposer de l'argent liquide aux distributeurs, payer des marchandises et services, transférer des fonds entre cartes», est-il précisé.

Citée dans un communiqué, la vice-présidente de la banque centrale Olga Skorobogatova a salué «une étape significative du développement du système financier russe en vue de garantir sa souveraineté».

Après l'annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014, les États-Unis ont adopté des sanctions contre certains hommes d'affaires russes considérés comme proches du pouvoir. Les groupes américains de services financiers Visa et MasterCard avaient alors cessé momentanément d'assurer les paiements pour certaines banques contrôlées par ces investisseurs.

La banque Rossia, qui avait été la principale affectée, fait partie des premiers établissements à émettre les cartes Mir avec notamment la banque publique Gazprombank.

Dans les mois suivants, alors que couraient régulièrement des rumeurs indiquant que les Occidentaux voulaient couper la Russie du système de transferts interbancaires Swift, le pays a décidé de se doter de ses propres infrastructures financières.

Un système de paiements électroniques (NSPK) par lequel transitent les transferts existe ainsi depuis juillet 2014 dans le giron de la banque centrale. Depuis le 1er avril dernier, tous les paiements internes à la Russie, y compris ceux assurés avec des cartes Visa et MasterCard, doivent passer par cette plateforme.

«Le lancement du système de paiement Mir constitue un événement d'ampleur historique non seulement pour le secteur bancaire mais pour tout le pays», s'est félicité le président du directoire de la banque Rossia, Andreï Khorobrov, dans un communiqué.

«L'autonomie, la sécurité, et la bonne protection des cartes russes contre les facteurs extérieurs sont des facteurs importants pour la construction d'un système de haute technologie, garantissant la fiabilité des opérations et le maintien des fonds des clients de Vladivostok à la Crimée», a-t-il poursuivi.

Les cartes Visa et MasterCard ne fonctionnent pas dans la péninsule ukrainienne de Crimée à cause des sanctions occidentales.

Le directeur général de NSPK Vladimir Komlev a indiqué que le prochain objectif était que les cartes Mir soient acceptées dans le plus de lieux possible en vue d'en délivrer à grande échelle au second semestre.

En vue de renforcer l'indépendance de son système financier, la banque centrale russe a lancé la semaine dernière sa propre agence de notation, Akra. Son objectif est de contrer les surpuissantes agences occidentales, qui pour Moscou défendent les intérêts géopolitiques des Occidentaux.

Avec la presse / reuter

 

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

1 USD = 1 570,8975 FC (source: BCC)

1 USD equals to -

  • EUR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • ZAR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • GBP : 0.00
  • GBP : 0.00
  • JPY : 0.00
  • GBP : 0.00
  • NGN : 0.00
  • EUR : 0.00


1
USD
=
0.00
EUR
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2017 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom