La livre britannique, pénalisée par les craintes grandissantes d'un Brexit sans accord, perdait plus de 1 % lundi et tombait à son plus bas depuis deux ans face au dollar et à l'euro.

Vers 18 h 30 GMT (14 h 30 HE), la livre britannique chutait de 1,28 % face au billet vert, à 1,2225 dollar, après être descendue jusqu'à 1,2212 dollar, son plus bas niveau depuis mars 2017.

Face à l'euro, elle lâchait 1,40 %, tombant à 91,15 pence pour un euro, son plus faible niveau depuis septembre 2017.

Si la baisse se confirme, il s'agirait du repli le plus marqué de la devise britannique sur une seule journée depuis fin 2018.

« Le marché ressent le risque croissant de voir la Grande-Bretagne opter pour un retrait de l'Union européenne en pagaille et sans accord en octobre, Bruxelles montrant peu d'enthousiasme à l'idée de retourner à la table des négociations avec Boris Johnson », premier ministre depuis mercredi, a remarqué Joe Manimbo de Western Union.  

M. Johnson a promis que le pays quitterait l'UE le 31 octobre, avec ou sans accord avec Bruxelles. Mais les dirigeants de l'UE ont déjà répété plusieurs fois qu'ils ne rouvriraient pas l'accord de divorce conclu en novembre.

Lundi, lors de sa première visite officielle en Écosse censée promouvoir l'union du Royaume déchiré face à la perspective d'une sortie de l'UE sans accord, le dirigeant britannique a fait savoir qu'il attendait un geste des Européens en faveur de la réouverture des négociations sur le Brexit.  

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont tous deux invité Boris Johnson à leur rendre visite, mais ce dernier n'a pas annoncé de voyage à l'étranger avant le sommet du G7 fin août en France.

Boris Johnson « veut évidemment rencontrer les dirigeants européens et négocier mais pas pour qu'on [...] lui dise que l'UE ne peut pas réexaminer l'accord de retrait », a déclaré lundi une porte-parole du premier ministre.

Un Brexit sans accord est vu comme une catastrophe par le milieu des affaires, qui redoute des turbulences économiques, ce qui pèse sur la devise britannique.

Avec La Presse

 

Articles similaires
  • 11/25/2019
  • By RDC Finances
A Londres, Uber perd son permis d'exercer

La multinationale californienne Uber perd son permis d'exercer dans la capitale anglaise en raison de craintes pour la sécurité, a annoncée l'autorité des transports londonienne L'autorité des transports londonienne (TfL) a annoncé lundi avoir refusé de renouveler la licence d'exercer de la...

  • 10/02/2019
  • By RDC Finances
La Russie déroule le tapis rouge à Huawei pour la 5G

Alors que les États-Unis ont banni Huawei en l’accusant d’espionnage et demandent à leurs alliés d’en faire autant, Moscou déroule le tapis rouge à l’équipementier chinois, notamment pour le développement des réseaux 5G. Ce mois-ci, Huawei a ouvert à Moscou sa première zone test de 5G avec...

  • 09/10/2019
  • By RDC Finances
A la découverte de Zara, la marque qui a changé la mode

Je vois des pois. Plus spécifiquement des pois, sur une robe longue blanche. Trois femmes sont passées à côté de moi - toutes vêtues de la même robe identique - pendant la demi-heure où je suis restée assise devant ce café. Je sais que ça vient de Zara, je l'ai essayée, et maintenant je vois ces...

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

1 USD = 1 639,7434 FC (source: BCC)

1 USD equals to -

  • EUR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • ZAR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • GBP : 0.00
  • GBP : 0.00
  • JPY : 0.00
  • GBP : 0.00
  • NGN : 0.00
  • EUR : 0.00


1
USD
=
0.00
EUR
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2019 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom