La Société nationale d’électricité (SNEL) indique ne pas être effrayée par la campagne «Zéro courant = zéro facture»  lancée mercredi par le député Clément Kanku. L’élu invite les abonnés de cette entreprise à ne pas payer des factures, quand ils ne sont pas desservis en électricité.

La directrice commerciale de la SNEL à Kinshasa, Dele Tshibangu, affirme que la SNEL « fait confiance à ses abonnés ».

A l’en croire, les Kinois sont suffisamment informés des difficultés auxquelles fait face son entreprise et des mécanismes mis en place pour ne pas facturer ses abonnés pendant les périodes où le courant n’est pas fourni.

« Les Kinois savent que la demande en énergie électrique est supérieure à l’offre. Voilà pourquoi la SNEL a choisi un mode de gestion qui s’appelle délestage. Et le client est informé que la SNEL fait des déductions. Elle réduit le nombre d’heures ou de jours non desservis ou non consommés dans sa facture », soutient Dele Tshibangu.

Tout en reconnaissant au député Clément Kanku le droit d’émettre « un point de vue dans la gestion de cette entreprise publique », la directrice commerciale de la SNEL à Kinshasa recommande aux abonnés de ne pas suivre cet appel.

Avec Radio Okapi

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

Energie

133 vues
L'ONG environnementale Greenpeace Afrique se félicite du nouveau rapport de Resource Matters et du Groupe d'Etude sur le Congo, qui confirme des soupçons selon lesquels le projet hydroélectrique Inga III...
RDC : la libéralisation du secteur des assurances actée

Les plus lus

Energie

23210 vues
Un black out menace la République démocratique du Congo. Le Gouvernement congolais en est conscien...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2019 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom