Dans le souci de mettre en place les outils destinés à améliorer l’accès de tous à l’énergie durable en RDC, à l’horizon 2030, le ministère de l’Energie et Ressources Hydrauliques a organisé, le vendredi 11 septembre 2015, à l’Hôtel Sultani, avec l’appui technique et financier du Pnud et de la Banque Africaine de Développement (BAD), un atelier technique de mobilisation des parties prenantes au processus de formulation de l’Agenda d’Action-pays (AAP) et du programme d’investissement (PI).

En clair, cet atelier a permis de faire le point sur l’avancement du processus de formulation de l’AAP-PI et mobiliser toutes les parties prenantes à cet exercice stratégique pour la RDC. Notons que le Pnud et la Bad vont collaborer pour répondre à la requête du gouvernement congolais qui a sollicité leur accompagnement afin d’accélérer le développement énergétique et favoriser un meilleur accès des communautés locales aux énergies modernes.

Au cours de cet atelier présidé par le ministre de l’Energie et Ressources Hydrauliques, Priya Gajraj, directeur pays du Pnud, a indiqué que 2015 est une année importante pour le développement. Pour atteindre une prospérité partagée, il faut équilibrer les impératifs économiques, sociaux et environnementaux. La consommation d’énergie est le fil conducteur qui traverse de nombreux éléments de développement. Il est au centre de la lutte contre le changement climatique. Et il est indispensable pour améliorer la vie des populations. Elle a martelé que les parties prenantes doivent continuer d’apporter des changements transformationnels dans les secteurs et la société. « Nous avons besoin de nouvelles approches qui vont au cœur des modes de production et de consommation tels que l’agriculture, l’industrie, les infrastructures, et les transports », a-t-elle ajouté.

D’après l’oratrice, l’initiative d’énergies durables pour tous doit continuer d’engager le gouvernement, les entreprises, les investisseurs, la société civile et les citoyens pour transformer les systèmes énergétiques, éclairer les cliniques rurales, soutenir les entreprises locales, dynamiser l’économie et protéger l’environnement. Car, plus de 75% de la population n’a toujours pas accès à l’électricité.

Priya Gajraj a rappelé que la RDC s’est dotée d’un Atlas énergétique qui fait la promotion du potentiel en énergies renouvelables du pays, notamment plus de 780 sites hydroélectriques répartis sur 145 territoires. Ces efforts ont permis à la RDC d’être sélectionnée parmi les six premiers pays d’Afrique, et le seul francophones à ce jour, pour bénéficier d’un appui dans le développement de son AAP-PI.

Le ministre de l’Energie et Ressources Hydrauliques, Jeannot Matadi Nenga, a indiqué que le Pnud et la Bad ont recruté pour la RDC une équipe des consultants qui doit lui permettre de planifier sa stratégie afin d’assurer l’accès pour tous à l’énergie durable. Ce projet selon le ministre vise trois objectifs, notamment, le dédoublement de l’efficacité énergétique, le doublement de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique global pour atteindre la barre de 30 %. C’est pour permettre également au pays de mettre en place ses besoins à court, moyen et à long termes.

D’après le numéro un du ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, il est important que son ministère s’appuie sur l’agenda d’AAP-PI pour développer son plan d’action et son investissement afin d’atteindre les résultats escomptés d’ici 2030.

L’atelier technique, constitue à ses yeux, une occasion pour que les acteurs les parties étatiques, partenaires et financiers, secteurs privés et société civile (nationale et internationale) aient le même niveau sur l’initiative globale «énergie globale pour tous» et son état des lieux en RDC…. Cet atelier poursuit entre autres objectifs : assurer la compréhension du processus, créer un groupe de travail autour des objectifs, élaborer l’AAP et le PI.

Murka / Le phare

 

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

Energie

53 vues
Un étonnant et heureux événement s’est produit à Yenzi,  village situé dans le groupement de Baka, secteur de Tsundi-Sud, dans le territoire de Lukula, à plus ou moins 170 Km...
RDC : la libéralisation du secteur des assurances actée

Les plus lus

Energie

20334 vues
Un black out menace la République démocratique du Congo. Le Gouvernement congolais en est conscien...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2019 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom