Le gouvernement de la RDC a signé avec la société  Perenco  un avenant de 1,5 milliard USD pour l’exploration et l’exploitation  des hydrocarbures dans la zone maritime congolaise, indique un document du ministère de l’Economie  nationale parvenu vendredi à l’ACP.

Selon la source, ll s’agit du huitième avenant signé mercredi à Muanda , dans la province du Kongo central, qui  stipule que la société Perenco, membre de la concession  Offshore,  va investir en début du mois de décembre 2017, un nouvel investissement de l’ordre de 1,5 milliard USD.

Le ministre d’Etat à l’Economie nationale, Joseph Kapika, qui conduisait la délégation gouvernementale comprenant  deux de ses collègues membres du gouvernement à savoir, Henri Yav Mulang, ministre des Finances, et Aimé Ngoy Mukena, ministre des Hydrocarbures, a saisi cette occasion pour inviter les investisseurs  hésitant à venir investir  en RDC.

Cet accord prévoit, dans  son  volet social, la construction des infrastructures routières et les investissements dans le domaine de l’Agriculture et de la foresterie, des écoles et  des orphelinats.

Il s’est déclaré satisfait du fait que cet avenant va générer  de l’emploi  au profit des congolais et accroître la production  de Perenco de 30 à 40%.  Le  gouvernement congolais  va gagner sur les impôts.  La signature de cet avenant, a dit le ministre d’Etat à l’Economie, intervient après avoir examiné  la demande  introduite par Perenco, il ya quatre ans,  sur le renouvellement  de  sa concession maritime.

Le ministre  des Hydrocarbures, Aimé Ngoy Mukena,  qui s’est appesanti sur les programmes des travaux a indiqué que le fondement du présent avenant  permettra à la société d’optimiser le développement de la concession Offshore. Il s’agit des travaux  d’intégrité sur les installations actuelles vieillissantes dont certains ont plus de 40 ans d’âges en vue de permettre de poursuivre  les opérations  d’exploitation jusqu’au terme  du second renouvellement.

La Perenco réalise aussi d’autres travaux tels que le forage des puits d’exploitation  du pétrole dans  la zone de Moko East pour lequel les acquisitions sismiques ont été réalisées et pourrait  débloquer  des ressources  additionnelles importantes. La source note qu’il est également prévu l’installation de nouveaux  équipements sur les plateformes pétrolières en vue d’augmenter la capacité de traitement de la société.

ACP/Mat/May



 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

Energie

133 vues
L'ONG environnementale Greenpeace Afrique se félicite du nouveau rapport de Resource Matters et du Groupe d'Etude sur le Congo, qui confirme des soupçons selon lesquels le projet hydroélectrique Inga III...
RDC : la libéralisation du secteur des assurances actée

Les plus lus

Energie

23210 vues
Un black out menace la République démocratique du Congo. Le Gouvernement congolais en est conscien...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2019 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom