Bahati

Plusieurs opérateurs économiques se plaignent des contrôles effectués par les services de l’Etat sur leurs activités. Ce dossier a été présenté hier à la réunion de la Troïka stratégique du Gouvernement par le ministre de l’Economie Modeste Bahati Lukwebo. « Tout en accédant à leurs préoccupations, dans l’élan d’amélioration du climat des affaires, les membres de la Troïka stratégique ont souligné la nécessité, pour l’Etat, de veiller au strict respect des obligations légales et réglementaires visant le meilleur exercice de l’activité », souligne le communiqué de presse de la Primature. Pour parer à toute éventualité, le Gouvernement envisage une rencontre avec la Fédération des entreprises du Congo (FEC) afin de dégager un consensus sur la conduite desdits contrôles auprès de ses membres. Par ailleurs, la Troïka stratégique du Gouvernement s’est réjouie du déroulement de la paie du mois de septembre 2015, lancée le lundi 14 septembre, qui se poursuit tant à Kinshasa qu’en provinces.

TROIKA STRATEGIQUE DU LUNDI 21 SEPTEMBRE 2015
COMMUNIQUE DE PRESSE n° 38/09/15
I. PREAMBULE

Son Excellence Monsieur le Premier ministre a présidé, ce lundi 21 septembre 2015, de 07 heures 00’ à 08 heures 08’ à l’Hôtel du Gouvernement, la trente-huitième réunion de l’exercice 2015 consacrée au suivi de la situation économique, financière et sociale du pays.
Outre le Premier ministre, y ont pris part :
- Le Ministre d’Etat, Ministre du Budget ;
- Le Ministre de l’Economie nationale ;
- Le Ministre des Finances ;
- Le Gouverneur de la Banque centrale du Congo ;
- Le Directeur de cabinet du Premier Ministre, rapporteur.
Etait invité, le Ministre des Transports et Voies de communication.

II. POINTS A L’ORDRE DU JOUR
Les trois points ci-après ont été traités au cours de la réunion :
a) L’évaluation des recommandations de la réunion du lundi 14 septembre 2015 ;
b) La synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 18 septembre 2015 ;
c) Les dossiers spécifiques.
1. Evaluation des recommandations de la réunion du lundi 14 septembre 2015
Cinq des six recommandations formulées au cours de la réunion du lundi 14 septembre 2015 ont été exécutées ; une est en cours.

2. Synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 18 septembre 2015
Au niveau international, la Banque mondiale a publié un rapport intitulé Global Financial Development Report 2015-2016 : Long-Term Financing. Ce rapport souligne la nécessité de financement à long terme pour soutenir la croissance des pays. En effet, l’absence de financements à long terme, depuis la crise financière de 2008, limiterait l’expansion de l’activité dans les économies.
A cet effet, la Banque mondiale recommande aux gouvernements de s’engager dans des reformes institutionnelles, en vue de promouvoir la stabilité macroéconomique, et d’œuvrer en faveur d’un système bancaire et d’investissement réglementé et juridiquement contraignant, protégeant les emprunteurs et les bailleurs.
Le marché des matières premières continue de faire face à des fluctuations observées depuis le début du deuxième semestre de l’année. En effet, au 17 septembre, après une semaine d’embellie, le prix du cuivre a légèrement chuté de 0,31%, se négociant à 5.349,00 USD, contre 5.365,50 USD une semaine avant. Par contre, l’once d’or a enregistré une hausse de 0,72%, passant de 1.109,50 USD à 1.117,50 USD. S’agissant du cobalt, la tonne métrique s’est maintenue à 30.002,08 USD.
Les prix de principaux produits céréaliers ont poursuivi la tendance haussière au 10 septembre 2015, comme suit : a) riz : 12,90 UD/tonne (+4,03%) ; b) blé : 481,50 USD/tonne (+2,90%) ; c) maïs : 133,61/tonne (+4,97%).
Sur les marchés du pétrole, les prix ont divergé, après plus d’un trimestre de convergence baissière. Au 17 septembre 2015, il est enregistré une légère hausse de 0,29% à New York, tandis qu’à Londres on a noté une baisse de 0,83%. Les barils s’y vendaient respectivement à 44,90 USD et 47,75 USD, contre 44,77 USD et 48,15 USD une semaine avant.
Sur le plan national, on note la poursuite de la consolidation de la stabilité macroéconomique, au regard du comportement de principaux indicateurs suivis :
- Le taux d’inflation hebdomadaire était à 0,019% (+0,002). En cumul annuel, le taux d’inflation a atteint 0,502%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent à 0,688% pour un objectif de 3,5%.
- Le marché de change, au 18 septembre 2015, a connu une variation nulle au parallèle, et une légère dépréciation de 0,01% à l’indicatif. Les taux de change sur ces deux marchés étaient respectivement de CDF 932,25/USD CDF 925,95/USD.
- Les réserves internationales, au 17 septembre 2015, sont à 1.538,02 millions USD, équivalent à 6,35 semaines d’importations des biens et services.
- Le taux directeur de la Banque centrale du Congo demeure à 2%, avec une marge positive de 1,33 point.
En matière de gestion des finances publiques, le solde mensuel affiné du mois d’août demeure déficitaire de 96,327, soit une augmentation de 2,226 milliards CDF par rapport à la clôture précédente. Ce niveau est consécutif à des dépenses de 353,173 milliards CDF (96% d’exécution) contre des recettes de 256,846 milliards CDF (87% d’exécution).
Au 18 septembre, la situation mensuelle dégage également un déficit de 84,710 milliards CDF, résultant des recettes de 146,398 milliards CDF et des dépenses de 231,108 milliards CDF.
En cumul annuel, le compte général du Trésor affiche un déficit de 5,549 milliards CDF.

3. Dossiers spécifiques
a) Situation de la paie

La paie du mois de septembre 2015 a été lancée le lundi 14, et se poursuit tant à Kinshasa qu’en provinces.
Pour ce qui est de la bancarisation, elle s’étend, sans entraves majeures, à la catégorie des retraités.
b) Contrôles fiscaux et administratifs dans les entreprises
Le Ministre de l’Economie nationale a fait part à la Troïka stratégique des plaintes de nombreux opérateurs économiques sur le nombre et la nature des contrôles effectués par les différents services de l’Etat sur leurs activités. Tout en accédant à leurs préoccupations, dans l’élan d’amélioration du climat des affaires, les membres de la Troïka stratégique ont souligné la nécessité, pour l’Etat, de veiller au strict respect des obligations légales et réglementaires visant le meilleur exercice de l’activité économique.
Ainsi, il est prévu une rencontre avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) pour dégager un consensus sur la conduite desdits contrôles auprès de ses membres.

III. RECOMMANDATIONS

Quatre recommandations ont été formulées au cours de la réunion de la Troïka stratégique de ce lundi 21 septembre 2015.
SERVICE DE PRESSE DE LA PRIMATURE

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Le prix du carburant à la pompe est revu à la hausse, dimanche 18 novembre à Kinshasa. Selon la... Lire la suite
La RDC aura moins de soucis à se faire dans les jours à venir pour son ciel réputé dangereux. La... Lire la suite

Les plus lus

Taux de croissance

4210 vues
Les prévisions de croissance économique 2015 de la RDC ont été revues à la baisse: 8,4% contre 10,...

Economie

4168 vues
Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a rendu publique, le 31 décembre 2015, la l...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2018 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom