C’est suffisamment rare pour être souligné. La Banque mondiale, l’une des très sérieuses institutions de Breton Woods, a attribué une meilleure note au ministre congolais des Affaires foncières, Lumeya Dhu Maleghi. L’élu de Kikwit a excellé dans le secteur qui est le sien, le foncier. A son avènement à la tête de ce ministère, Lumeya a initié des réformes qui portent déjà des fruits. Rien d’étonnant que le patron du secteur foncier congolais tape dans l’œil des experts de cette institution mondiale.

En mission dans la capitale rd congolaise du 1er au 13 septembre dernier, une délégation de la Banque mondiale conduite par Camille Bourguignon-Roger a salué le travail réalisé par le Ministre des Affaires foncières. Lumeya Dhu Maleghi était en première ligne dans l’élaboration de la "Matrice du Programme de Gouvernance Économique suivie conjointement par les Ministères des Finances et la Banque Mondiale." Selon des sources, les experts de la Banque mondiale ont été marqués par ce document de programmation de la réforme foncière qui assure en même temps la modernisation du cadastre foncier en cours de préparation. 
Selon toujours les mêmes sources, les experts de la Banque Mondiale auraient conclu à des progrès notables dans la formulation d’une proposition de mise en oeuvre des recommandations de la " Revue de Secteur Foncier " dans le cadre du Projet de Développement Multisectoriel et de Résilience Urbaine de Kinshasa en préparation.
Ce n’est pas tout. La mission de la BM a également salué le fait que la RDC se penche déjà sur la préparation d’un " Document de Politique Foncière Nationale dont la version finale sera prête d’ici à fin 2019 et d’un " projet de loi foncière " qui devrait être d’application d’ici 2023. L’équipe de la BM, apprend-on, s’est réjouie à l’idée de disposer de la première ébauche de cet important document à la fin de l’année en cours. La Commission Nationale de la Réforme Foncière ( CONAREF ) finaliserait déjà cet outil avec l’appui de l’ONU Habitat.
Les experts de la banque mondiale ont salué la détermination et l’engagement du ministre des Affaires foncières à aller au bout de la Campagne Nationale de Numérisation du Cadastre et de Sécurisation des Titres Fonciers et Immobiliers.
" D’imposantes affiches ont été placardées sur les façades des circonscriptions foncières de Lubumbashi-Est et de Ndjili, alors que sur un prospectus mis à la disposition du public dans l’une des circonscriptions foncières, il est expliqué que les propriétaires ont un délai maximum de 12 mois pour sécuriser leur titre immobilier et foncier à dater de l’ouverture du site de sécurisation de leur circonscription foncière respective ", lit-on dans le rapport.
Il est indiqué, noir sur blanc, dans ledit rapport des secteurs où il faudrait investir pour booster la réforme. Il s’agit notamment de l’encadrement, le renforcement et la modernisation de la gestion des fiches parcellaires, de l’étude sur les modes de production des lotissements et du foncier urbain. A cela, il faut ajouter également la modernisation des circonscriptions foncières.
Au terme de presque deux semaines de travail acharné, l’équipe de la BM s’est félicitée des initiatives du patron du secteur foncier congolais. Elle a recommandé de maintenir le cap sur le cap sur la bonne gestion des ressources humaines et financières, ainsi que la réalisation de ses réformes comme aussi sur la finalisation du Cadre de " Partenariat Pays pour la RDC " d’autant plus que le " Diagnostic Systématique Pays " a déjà été adopté en mars 2018.
Le Ministre des Affaires Foncières a d’autres tours dans ses manches. L’homme envisage d’initier, fin octobre courant, l’élaboration du " Document sur la Politique Nationale Foncière ". "C’est un rêve que le pays nourrit depuis l’époque de Lumumba", apprend-on.

 Didier KEBONGO / Forum des As

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Le prix du carburant à la pompe est revu à la hausse, dimanche 18 novembre à Kinshasa. Selon la... Lire la suite
La RDC aura moins de soucis à se faire dans les jours à venir pour son ciel réputé dangereux. La... Lire la suite

Les plus lus

Taux de croissance

4210 vues
Les prévisions de croissance économique 2015 de la RDC ont été revues à la baisse: 8,4% contre 10,...

Economie

4168 vues
Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a rendu publique, le 31 décembre 2015, la l...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2018 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom