La GECAMINES réagit trois semaines après la publication du rapport du Centre Carter l’accusant d’avoir dissimulé 750 millions USD sur la vente du cuivre. Dans un communiqué de presse publié jeudi 23 novembre, la société estime que l’ONG américaine a éludé les vraies questions et a ménagé les...
L'inspection de la police judiciaire a procédé mercredi à l'arrestation de hauts cadres de la fonction publique. Le directeur général des recettes de Kinshasa (DGRK), Narcisse Lembo et Dido Ilembwe, son adjoint, ainsi que trois de leurs collaborateurs sont mis aux arrêts. Selon des sources...

L'actualité à la une

La GECAMINES rejette les accusations d’opacité de gestion dénoncée par le Centre Carter

La GECAMINES rejette les accusations d’opacité de gestion dénoncée par le Centre Carter

Mines

La GECAMINES réagit trois semaines après la publication du rapport du Centre Carter l’accusant d’avoir dissimulé 750 millions USD sur la vente du cuivre. Dans un communiqué de presse publié...

RDC : de hauts cadres de la fonction publique arrêtés

RDC : de hauts cadres de la fonction publique arrêtés

Economie

L'inspection de la police judiciaire a procédé mercredi à l'arrestation de hauts cadres de la fonction publique. Le directeur général des recettes de Kinshasa (DGRK), Narcisse Lembo et Dido Ilembwe,...

RDC/Mines : la production de cuivre augmente de 9,3% de janvier

RDC/Mines : la production de cuivre augmente de 9,3% de janvier

Mines

La production de cuivre en République Démocratique du Congo (RDC) a augmenté de 9,3% au cours des neufs premiers mois de l’an 2017, a appris mardi l’ACP, d’une source proche...

Coopération RDC-RSA : les investisseurs sud-africains palpent du doigt les opportunités d’affaires en RDC

Coopération RDC-RSA : les investisseurs sud-africains palpent du doigt les opportunités d’affaires en RDC

Economie

Le Ministre de l’économie Nationale, Joseph Kapika, a conduit une délégation gouvernementale composée d’une dizaine des ministres à la 8e édition du forum sur l’investissement et le commerce, tenue ce...

RDC Economie

Signature d’un avenant de 1,5 milliard USD entre la RDC et la société Perenco

Signature d’un avenant de 1,5 milliard USD entre la RDC et la société Perenco

Energie
RDC : les gros chantiers du nouveau directeur général de Vodacom

RDC : les gros chantiers du nouveau directeur général de Vodacom

Télécommunication
RDC : la Banque centrale enregistre un excédent de plus de 13 millions USD en novembre

RDC : la Banque centrale enregistre un excédent de plus de 13 millions USD en novembre

Banque
La RDC interdit l’importation et la commercialisation des tilapias

La RDC interdit l’importation et la commercialisation des tilapias

Pêche / élevage
BANQUE MONDIALE : LA RDC ATTENDUE AU FORUM SUR LES RÉFORMES ÉNERGÉTIQUES

BANQUE MONDIALE : LA RDC ATTENDUE AU FORUM SUR LES RÉFORMES ÉNERGÉTIQUES

Energie
Internet mobile: les meilleurs pays d'Afrique, selon GSMA

Internet mobile: les meilleurs pays d'Afrique, selon GSMA

Télécommunication

Autres secteurs

Ex-Katanga : Le gouvernement lève la suspension des activités d’exploitation forestière

Ex-Katanga : Le gouvernement lève la suspension des activités d’exploitation forestière

Bois
Le capital social de Congo Airways s’est augmenté à 117millions USD en deux ans

Le capital social de Congo Airways s’est augmenté à 117millions USD en deux ans

Transport
LA RÉGIDESO REFUSE LES TRANSACTIONS EN COUPURES DE 5 000 FC

LA RÉGIDESO REFUSE LES TRANSACTIONS EN COUPURES DE 5 000 FC

Entreprises
Zambie : 600 camions chargés de bois saisis

Zambie : 600 camions chargés de bois saisis

Bois
Le gouvernement envisage de doter TRANSCO de ses propres installations

Le gouvernement envisage de doter TRANSCO de ses propres installations

Transport
 En RDC, une poignée d’ouvriers fait plier le géant Heineken

En RDC, une poignée d’ouvriers fait plier le géant Heineken

Entreprises

Le gouvernement de la RDC a signé avec la société  Perenco  un avenant de 1,5 milliard USD pour l’exploration et l’exploitation  des hydrocarbures dans la zone maritime congolaise, indique un document du ministère de l’Economie  nationale parvenu vendredi à l’ACP.

Selon la source, ll s’agit du huitième avenant signé mercredi à Muanda , dans la province du Kongo central, qui  stipule que la société Perenco, membre de la concession  Offshore,  va investir en début du mois de décembre 2017, un nouvel investissement de l’ordre de 1,5 milliard USD.

Le ministre d’Etat à l’Economie nationale, Joseph Kapika, qui conduisait la délégation gouvernementale comprenant  deux de ses collègues membres du gouvernement à savoir, Henri Yav Mulang, ministre des Finances, et Aimé Ngoy Mukena, ministre des Hydrocarbures, a saisi cette occasion pour inviter les investisseurs  hésitant à venir investir  en RDC.

Cet accord prévoit, dans  son  volet social, la construction des infrastructures routières et les investissements dans le domaine de l’Agriculture et de la foresterie, des écoles et  des orphelinats.

Il s’est déclaré satisfait du fait que cet avenant va générer  de l’emploi  au profit des congolais et accroître la production  de Perenco de 30 à 40%.  Le  gouvernement congolais  va gagner sur les impôts.  La signature de cet avenant, a dit le ministre d’Etat à l’Economie, intervient après avoir examiné  la demande  introduite par Perenco, il ya quatre ans,  sur le renouvellement  de  sa concession maritime.

Le ministre  des Hydrocarbures, Aimé Ngoy Mukena,  qui s’est appesanti sur les programmes des travaux a indiqué que le fondement du présent avenant  permettra à la société d’optimiser le développement de la concession Offshore. Il s’agit des travaux  d’intégrité sur les installations actuelles vieillissantes dont certains ont plus de 40 ans d’âges en vue de permettre de poursuivre  les opérations  d’exploitation jusqu’au terme  du second renouvellement.

La Perenco réalise aussi d’autres travaux tels que le forage des puits d’exploitation  du pétrole dans  la zone de Moko East pour lequel les acquisitions sismiques ont été réalisées et pourrait  débloquer  des ressources  additionnelles importantes. La source note qu’il est également prévu l’installation de nouveaux  équipements sur les plateformes pétrolières en vue d’augmenter la capacité de traitement de la société.

ACP/Mat/May



 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

 Les ministres d’Energie d’Afrique centrale vont échanger sur l’avenir de leurs secteurs du 2 au 3 octobre au Cameroun.

La Banque mondiale vient d’élaborer un rapport portant sur le rôle des partenariats publics-privés (PPP) dans la transmission de l’énergie en Afrique. Ce document sera présenté à la session d’ouverture de "Futur Energie Afrique Centrale", prévue les 2 et 3 octobre prochains à Yaoundé, au Cameroun.

Les ministères régionaux de l’énergie se donnent rendez-vous la semaine prochaine au pays de Paul Biya. Ils assisteront à la présentation et débattront du rapport de la BM intitulé "Interconnexion : partenariats publics-privés pour la transmission d’énergie en Afrique ". 
Le rapport indique que le secteur privé est d’ores et déjà très impliqué dans la production énergétique en Afrique. "Or, la même chose pourrait se produire pour le secteur du transport de l’électricité, comme c’est le cas ailleurs dans le monde, un modèle connu sous le nom du modèle de transmission, indépendant d’énergie (IPT), souligne Samuel Oguah, co-auteur du rapport. 
Selon ce spécialiste du secteur de l’énergie pour le "Energy and Extractives Global Practice " à la B.M., ce rapport " donne des lignes directrices pour les gouvernements et les entreprises du secteur en Afrique dans le but d’accroitre la participation du secteur privé dans le domaine du transport de l’énergie. Cela inclut entre autres le développement d’une politique claire, l’élaboration de cadres juridiques et règlementaires, différents modèles à piloter, mais aussi assurer les revenus nécessaires et l’amélioration des crédits.".
M. Oguah évoque l’intérêt du rapport de la Banque Mondiale : "Nous attendons avec impatience une table ronde pleine d’intérêts."
Compte tenu des échecs des concessions des services publics, pourquoi le spécialiste en énergie de la BM pense-t-il que la transmission indépendante d’énergie pourrait fonctionner ? A cette question, il répond sans ambages : "Les concessions sont généralement de plus grande envergure et nécessite souvent une règlementation plus stricte. Même s’il y aura toujours besoin d’une reforme concernant le secteur entier, le modèle de transmission indépendante est plus isolé, car rattaché à un projet unique ".
Selon le co-auteur du rapport, une entreprise privée peut participer sur un contrat à long-terme pour construire, exploiter, maintenir et financer les lignes de transmission. " C’est pourquoi nous donnons une meilleure chance de réussite à ce modèle. Cela ne veut pas dire qu’il peut être appliqué partout ou sous n’importe quelle condition. Il y a des conditions essentielles comme souligné dans notre rapport mais nous voyons assez de potentiel pour sa mise en œuvre ", conclut le co-auteur du rapport. 
Selon le programme, la session d’ouverture connaîtra la présence des ministres de l’Energie du Cameroun, de Guinée Equatoriale et de la République Centrafricaine. Le ministère de l’Eau et de l’Energie du Cameroun annoncera notamment son besoin de trouver des développeurs de projets pour la gestion de nouveaux projets d’une capacité de 150M d’ici 2019.
Plateformes de rencontre pour les énergies de pointe "Futur Energie Afrique Centrale ", auparavant connu sous le nom d’iPAD Cameroun, est devenu un rassemblement stratégique régional. Ce cadre permet à ses membres (Angola, Cameroun, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Guinée Equatoriale, et Gabon) de partager leurs expertises, leurs développements et leurs plans afin de faciliter l’intégration au réseau électrique régional. 
L’une des priorités du programme en cette année est d’encourager la collaboration privée et publique afin que plus de projets soient ajustés. 

Dina BUHAKE / forum des as

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Le rétablissement de l’électricité a été salué vendredi 18 août par des manifestations de joie de la population de Gbadolite au Nord-Ubangi. Les ingénieurs de la Société nationale d’électricité (SNEL) sont parvenus à dépanner l’un des trois groupes du barrage de Mobayi-Mbongo, qui était à l’arrêt depuis plus de quatre mois.

C’est avec des cris de joie que les habitants de Gbadolite ont salué le retour de l’électricité dans la ville. Des jeunes gens en liesse sont descendus dans les rues pour manifester leur joie.

Les autorités tant provinciales que municipales soulagées ont, au nom de la population locale, remercié le chef de l’Etat. Ce dernier avait annoncé, il y a plus d’un mois, qu’il mettrait des moyens à la disposition de la SNEL pour la réhabilitation de cette centrale, construite en 1978.

Quatre mois durant, avec l’arrêt du barrage de Mobayi, la ville de Gbadolite était plongée dans l’obscurité et plusieurs activités socio-économiques de la population étaient paralysées. Il s’agit notamment d’ateliers de fabrication métallique, de moulins à maïs et à manioc, de congélateurs pour la vente du poisson et de la viande et de cybercafés.

Les autorités locales ont par ailleurs lancé un appel aux abonnés de la SNEL à payer leurs factures de consommation pour soutenir cette société. ​

Selon le ministre provincial de l’énergie du Nord-Ubangi, Reginard Wende, après la remise en service d’une turbine, les ingénieurs de la SNEL sont à pied d’œuvre pour le dépannage de la deuxième, dont les travaux sont déjà très avancés.

La deuxième phase des travaux, qui va consister à la réhabilitation de toute la centrale, sera suivie du transport de l’électricité de Mobayi par lignes de haute tension vers la Mongala, le Sud-Ubangi et la Centrafrique. Ce projet, précise-t-il, sera financé par la Banque mondiale.

Avec radio Okapi

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Le Premier ministre, Bruno Tshibala Nzenzhe, a reçu, vendredi, à Kinshasa,  une délégation sud-coréenne de «Global Trade and Finance, Inc» venue lui faire part de la volonté de cette firme d’appuyer, à hauteur de  cent millions de dollars américains, le secteur de l’énergie, dans le cadre du partenariat public-privé.

La présidente de «Global Trade and Finance, Inc.», K.J. Lee a, à cet effet, fait savoir que cette entreprise entend travailler avec la RDC dans le développement des infrastructures en général et dans la construction des routes, des chemins de fer, de l’habitat et de l’industrie minière en particulier.

En ce qui concerne le secteur minier, la firme sud coréenne soutient une des entreprises minières travaillant à Lubumbashi, à une hauteur de plus de cinquante millions de dollars, précisant qu’elle compte aller plus loin, une fois le partenariat public-privé conclu.

Mme K.J. Lee qui s’est déclarée impressionnée par la vision et l’ambition réaliste du Premier ministre, a indiqué que Bruno Tshibala a rassuré sa délégation du soutien de son gouvernement à ce projet et souhaité la bienvenue à la firme «Global Trade and Finance, Inc.». 

ACP/YWM/BSG/JGD



 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Le directeur de l’Agence pour le développement et la promotion du projet Grand Inga (ADPI-RDC), Bruno Kapandji a annoncé samedi à la presse que la capacité de production de la centrale hydroélectrique d’Inga III sera comprise entre 10.000 et 12.000 MW, soit plus de double du potentiel initial de 4.800 MW.

Selon lui,  ce plan d’expansion dont l’investissement n’a pas été précisé, vise non seulement à répondre à la demande croissante en énergie mais aussi à  réduire les coûts liés aux travaux de construction de l’infrastructure.

Bruno Kapandji a en outre annoncé que les consortiums en lice pour la construction du barrage à savoir la Pro Inga et la Chine d’Inga devront soumettre d’ici septembre, une offre conjointe de développement de l’infrastructure.

Le barrage électrique d’Inga est localisé dans la province du Kongo. Son projet d’expansion d’un coût initial de 14 milliards USD a connu, depuis le 25 juillet 2016, la suspension de l’assistance technique et financière de la Banque Mondiale pour des raisons de modification de son orientation par le gouvernement, signale-t-on.

 ACP/YWM/Wet

 
 

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

AFRIQUE

Satellite marocain en orbite : un lancement secret qui inquiète

Satellite marocain en orbite : un lancement secret qui inquiète

Angola: la fille de l'ex-président limogée de la compagnie pétrolière nationale

Angola: la fille de l'ex-président limogée de la compagnie pétrolière nationale

Nigéria: 321 millions de $ "détournés par Abacha" recouvrés

Nigéria: 321 millions de $ "détournés par Abacha" recouvrés

Perspectives toujours moroses pour l'économie sud-africaine, selon le ministre

Perspectives toujours moroses pour l'économie sud-africaine, selon le ministre

Amérique, Asie, Europe et Océanie

La Chine pourrait détruire le pétrodollar en payant le pétrole saoudien en yuan, selon un économiste

La Chine pourrait détruire le pétrodollar en payant le pétrole saoudien en yuan, selon un économiste

Asie
on 28/10/17

Premier importateur mondial de pétrole, la Chine n'acceptera pas indéfiniment de l'acheter en dollar, selon l'économiste Carl Weinberg. L'Arabie saoudite...

CryptoRouble : la Russie va lancer sa propre monnaie virtuelle

CryptoRouble : la Russie va lancer sa propre monnaie virtuelle

Europe
on 28/10/17

Pour prendre les devants sur ses voisins, la Russie a annoncé le lancement de sa propre monnaie virtuelle, le CryptoRouble....

Automobile : l'UE soupçonne les constructeurs allemands d'entente

Automobile : l'UE soupçonne les constructeurs allemands d'entente

Europe
on 25/10/17

La Commission européenne a effectué lundi de nouvelles inspections dans l'industrie automobile allemande, trois jours après une première inspection chez ...

France: Les pistes du gouvernement pour faire grandir les entreprises

France: Les pistes du gouvernement pour faire grandir les entreprises

Europe
on 25/10/17

Comment favoriser la croissance des entreprises françaises ? C'est la question posée par Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie...

Scandale de l'aluminium : l'industrie japonaise sous le choc

Scandale de l'aluminium : l'industrie japonaise sous le choc

Asie
on 11/10/17

Six constructeurs d'automobiles japonais ont été destinataires de produits en aluminium ou cuivre dont le sidérurgiste nippon Kobe Steel a...

Syrie: pas une seule banque en faillite durant la guerre

Syrie: pas une seule banque en faillite durant la guerre

Asie
on 23/08/17

Le ministre syrien de l’économie espère que la coopération économique russo-syrienne atteindra le niveau des relations politiques bilatérales. Et de...

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

1 USD = 1 570,8975 FC (source: BCC)

1 USD equals to -

  • EUR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • ZAR : 0.00
  • EUR : 0.00
  • GBP : 0.00
  • GBP : 0.00
  • JPY : 0.00
  • GBP : 0.00
  • NGN : 0.00
  • EUR : 0.00


1
USD
=
0.00
EUR

L'article le plus lu

FOURNITURE DE COURANT ELECTRIQUE EN RDC LA SOLUTION À L’ÉTIAGE EST LÀ ...

Energie

182 vues
Le gouvernement de la RDC a signé avec la société  Perenco  un avenant de 1,5 milliard USD pour l’exploration et l’exploitation  des hydrocarbures dans la zone maritime congolaise, indique un...

Infrastructure

Coopération Rdc-Japon : Le pont Maréchal sauvé de la corrosion grâce à l’installation du système de déshumidification
Installation d’un système de pesage routier dans les régions de l’Est de la RDC
Ituri: Déjà 5.000.000 sacs de ciment pour la construction d’un stade omnisports
Dungu: l’UE annonce la construction de deux barrages hydroélectriques
Nouvelles perspectives pour impulser le secteur des assurances en RDC

Energie

182 vues
Le gouvernement de la RDC a signé avec la société  Perenco  un avenant de 1,5 milliard USD pour ...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2017 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom