Proche de Joseph Kabila, Francis Selemani Mtwale quitte la tête de la filliale de la BGFIBank en RDC, pour devenir directeur du développement du holding du groupe au Gabon, dans un contexte où cette banque est citée dans plusieurs scandales financiers au Congo.

Francis Selemani Mtwale n’est plus directeur général de la BGFIBank RDC. Il a été remplacé par Abdel Kader Diop, qui était jusqu’alors son adjoint. Ainsi en a décidé le Conseil d’administration de la filiale RDC qui s’est tenu le 2 mai 2018 à Kinshasa.

Dirigeant cette banque depuis 8 ans, cet ami d’enfance du président Joseph Kabila vient d’être promu directeur du développement au sein du holding BGFIBank, basé au Gabon, et de fait membre du Comité de direction de cette institution bancaire panafricaine.

Pour rappel, la filiale de BGFI en RDC a été épinglée dans un article publié par Le Soir en 2016 se fondant sur des révélations d’un lanceur d’alerte, Jean-Jacques Lumumba, ancien cadre de cette banque. Il accuse plusieurs proches du président Joseph Kabila d’avoir détourné de l’argent par l’intermédiaire de la banque BGFI.

Depuis, les scandales se succèdent. Le dernier en date est celui révélé par The Sentry, un groupe d’investigation co-fondé par l’acteur américain George Clooney, présentant la BGFIBank comme « le trésorier de bailleurs de fonds liés au Hezbollah » et appelant à des sanctions américaines contre la société.

Un mouvement normal pour le PDG de la BGFIBank

D’après le PDG du groupe, Henri-Claude Oyima, ce changement stratégique correspond à un mouvement normal au sein de BGFIBank.

« Ça fait 9 ans que Francis Selemani Mtwale est directeur général. Dans le groupe, les directeurs généraux ont un mandat de 4 ans renouvelable une seule fois. Donc, Francis Selemani Mtwale a déjà fait ses mandats. Il était plus que temps qu’il fasse autre chose. Ça n’a rien avoir avec ce que vous appelez scandales. Chez nous, il n’y a pas de scandales. Puisque nous travaillons normalement », nous assure-t-il.

Le Conseil d’administration a également décidé de mettre en place un nouveau plan stratégique sur trois ans baptisés « se réinventer pour mieux vous servir », à travers notamment une meilleure maîtrise des risques et un renforcement de l’action commerciale.

Il y a d’autres actionnaires qui sont rentrés au capital

« Nous avons aussi procédé au renforcement du capital qui devient beaucoup plus diversifié maintenant. La participation des congolais à hauteur de 40% dans le capital social de BGFIBank RDC est toujours maintenue mais diversifiée. Il y a d’autres actionnaires qui sont rentrés au capital », a révélé Henri-Claude Oyima promettant de rendre public leurs noms ultérieurement.

D’après une source proche du dossier, Gloria Mteyu, membre de la famille Kabila, aurait cédée ses parts à des tierces personnes quelques jours avant la tenue de cette réunion du Conseil d’administration.

Avec le départ de Francis Selemani Mtwale de la direction générale, des observateurs estiment que le groupe BGFIBank a préféré mettre à l’abri ces deux proches de la famille présidentielle qui sont souvent cités dans plusieurs scandales financiers.

Position que le groupe BGFIBank rejette en bloc, selon son PDG Henri-Claude Oyima.

Paul Lunda Madriz, à Kinshasa / Jeune Afrique

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

 La Société nationale d’électricité vient de majorer sensiblement le forfait de ses factures... Lire la suite

Les plus lus

Banque

6033 vues
Le Sénat a adopté vendredi, en séance plénière, le rapport de sa Commission économico-financière e...
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2018 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom