MM. Patient Sayiba Tambwe et Klaus, respectivement directeur général de l’OGEFREM et de RAIL AND ROAD AFRICA (RRA) ont signé vendredi à Lubumbashi,  un contrat  de financement  pour la construction du port sec  de  Kasumbalesa dans la province du Haut Katanga, a appris l’ACP, samedi à Kinshasa au siège de l’OGEFREM.

Ce contrat  porte sur la construction, le développement, l’exploitation et la maintenance de ce port sec dont le  coût des travaux  est évalué à environs 300.000 millions USD. Selon les clauses de ce contrat, 49% du coût global du projet sera financé par l’OGEFREM et 51% par Rail an Road Africa.

La même  source indique que les travaux seront exécutés en  deux phases dont la première  durera soixante jours (60) et la deuxième trente-six jours(36), soulignant que le lancement des travaux est prévue dans les prochains jours.

La construction de ce port,  a dit M. Sayiba,  contribuera efficacement au développement des opérations de  commerce et va créer des emplois au profit des congolais, avant de souligner que le poste frontalier de Kasumbalesa  constitue une sortie  pour le commerce frontalier dans la partie Sud-est du pays.

Une solution définitive à la congestion de la nationale N°1 à Kasumbalesa

Le directeur général de l’Office de Gestion du Fret multimodale, Patient Sayiba Tamba, a promis vendredi d’œuvrer pour mettre fin à la congestion de la nationale N° 1 et la facilitation des transactions commerciales à Kasumbalesa, poste frontalier situé à 90 Km de Lubumbashi dans le territoire de Sakania.

Il a fait cette déclaration lors de sa visite d’inspection du  site de l’OGEFREM à Kasumbalesa, où les travaux de construction d’un terminal de 62 hectares  seront bientôt lancés.

Au terme de son inspection, il a indiqué que sur ce site une plateforme logistique ultramoderne en forme de terminal appelée port sec sera développée pour désengorger définitivement la nationale N°1, en proie à des embouteillages, et faciliter les transactions commerciales au poste frontalier de Kasumbalesa dans la mesure où tous les services autorisés à œuvrer aux frontières seront regroupés sur ce site. Le DG de l’OGEFREM a souligné que cette vaste infrastructure va créer plus de 1500 emplois, développer les petits commerces et  donner  une bonne image à la commune rurale de Kasumbalesa.

Ce port sec aura une capacité de stationnement de 1500 tracks avec une aire de repos suffisante pour les transporteurs, une banque transitaire, une assistance en douane.

Il était à la tête d’une forte délégation composée du directeur général de CBRTA, une entreprise sud-africaine équivalente de l’ ogefrem, Sipho Khumala, du chef de division du Transport, Éric Nonga, du directeur régional de l’OGEFREM, Umba Di Mbela et des cadres et agents de cette entreprise.

Le directeur général de l’OGEFREM a exhorté l’élite et la population de Kasumbalesa à s’approprier les travaux de construction de ce port sec porteur d’espoir qui entre dans le cadre de la révolution de la modernité prônée par le Chef de ‘Etat, Joseph Kabila Kabange. Dans son entretien avec la population de Kasumbalesa, il a fait savoir que celle-ci est la première bénéficiaire de ce projet  dans la mesure où cette infrastructure va contribuer à la modernisation la contrée. De son côté, l’autorité locale de Kasumbalesa, Zacharie Kilonge M’ Pundu, a rassuré le DG de l’OGEFREM de son appui total et de celui de sa population  au projet.

ACP/FNG/Wet

 

Articles similaires Infrastructure

Articles similaires x
Economie
  • 05/03/2018
  • By RDC Finances
AVEC LA POSE HIER DE LA PREMIERE PIERRE PAR LE RAIS KINSHASA BIENTÔT DOTÉ DE LA PLUS GRANDE AÉROGARE D’AFRIQUE CENTRALE

    Etalés sur trois ans, les travaux de construction sont financés par Exim Bank Of China et le Gouvernement congolais à hauteur de 354 millions de dollars américains. Kinshasa va bientôt disposer d’une...

infrastructure
  • 05/03/2018
  • By RDC Finances
AVEC LA POSE HIER DE LA PREMIERE PIERRE PAR LE RAIS KINSHASA BIENTÔT DOTÉ DE LA PLUS GRANDE AÉROGARE D’AFRIQUE CENTRALE

    Etalés sur trois ans, les travaux de construction sont financés par Exim Bank Of China et le Gouvernement congolais à hauteur de 354 millions de dollars américains. Kinshasa va bientôt disposer d’une...

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

La RDC aura moins de soucis à se faire dans les jours à venir pour son ciel réputé dangereux. La... Lire la suite
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2018 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom