Le nombre d’individus des gorilles de montagne du paysage Virunga, que se partagent la RDC, le Rwanda et l’Ouganda, est désormais passé de 1 004 à 1 063 individus. Ces nouvelles statistiques figurent dans le rapport de Collaboration Transfrontalière du Grand Virunga, GVTC, publié lundi 16 décembre à Kampala en Ouganda.

Le recensement a été mené entre mai 2018 jusqu’au deuxième semestre 2019, dans la réserve de Sarambwe en RDC et le Parc de Bwindi en Ouganda.

Dans cette aire englobant la réserve naturelle de Sarambwe, territoire de Rutshuru en RDC et le Parc national impénétrable de Bwindi, en Ouganda, de 340 kilomètres carrés de superficie, ces recenseurs ont identifié 459 individus des gorilles, durant ce nouveau recensement, contre les 400 individus recensés en 2011.

Ces gorilles sont répartis dans au moins 50 groupes ou familles. A cela s’ajoutent 604 autres individus des gorilles localisés dans le bloc Mikeno, du Parc national des Virunga en RDC, et le Parc des Volcans du Rwanda.

Les effectifs de ces gorilles qu’on ne retrouve que dans cette région au monde, s’élève désormais à 1 063 individus.

D’après ce rapport de la GVTC, « il s’agit d’une bonne nouvelle pour le tourisme, le gorille étant l’espèce qui attire le plus de visiteurs étrangers dans les trois parcs nationaux contigus de trois pays voisins. »

En 2 018, à la suite de l’augmentation des effectifs de cette espèce des gorilles, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, l’a sortie du statut d’espèces menacées d’extinction.

Avec Radio 

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2020 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom