Le secteur de l’environnement, en République démocratique du Congo progresse. Les acteurs qui produisent ou traitent les données de ce secteur, se sont retrouvés, en atelier, pour lancer le processus d’évaluation des besoins nationaux en matière de production des rapports, à l’aide d’un système d’informations environnementales partagé (SEIS), pour des évaluations environnementales intégrées (EEI).

"Ce projet a trois objectifs à savoir, l’élaboration des rapports sur l’Etat de l’environnement, l’élaboration des rapports sur le niveau de mise en œuvre de différents accords sur l’environnement, ainsi que l’élaboration des rapports sur les différents objectifs du développement durable" a indiqué le Directeur du Centre national d’information sur l’environnement (CNIE), Teddy Ntendayi.
Ces données, poursuit-il, une fois récoltées et traitées, seront logées sur des plateformes numériques où elles pourront être disponibles et accessibles à tous ceux qui en auront besoin à travers le monde.
Pour sa part, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Amy Ambatobe, affirme qu’au regard du potentiel environnemental dont regorge la RDC, il est urgent et d’une grande nécessité de mettre en place un système permanent de collecte de données.

APPUI DES NATIONS UNIS

Pour mener à bien ce projet, le ministère de l’Environnement a reçu le soutien du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). "Nous avons bénéficié d’un appui des Nations Unies à travers son Programme de l’environnement, avec qui nous serons en partenariat pour mener ce projet jusqu’au bout. Et cela pour doter le pays d’un cadre qui permettra de collecter les données d’une manière régulière pour planifier l’action dans le secteur de l’environnement et du développement durable" a déclaré, le numéro 1 de l’Environnement.
Ainsi, l’évaluation faite sera ensuite chiffrée en termes d’argent lors d’une prochaine rencontre entre les acteurs, avant le début de la collecte des données. Porté par le CNIE, ce projet du ministère de l’Environnement et développement durable devra contribuer à une bonne prise de décision en matière d’environnement avec des données crédibles et fiables. 
Notons que ce projet bénéficie également de l’appui financier de l’Union européenne. Outre la RDC, des projets similaires sont également financés, dans vingt pays répartis sur trois régions. A savoir, l’Asie centrale, l’Afrique et l’Asie-pacifique. En ce qui concerne la région Afrique, neuf pays seront couverts. Il s’agit de l’Ethiopie, du Burkina Faso, de l’île Maurice, du Libéria, du Madagascar, du Malawi, de l’Ouganda, de la République démocratique du Congo et de la Zambie.

 

Fyfy Solange TANGAMU / forum des as

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

L'inspection de la police judiciaire a procédé mercredi à l'arrestation de hauts cadres de la... Lire la suite
Anwar Soussa est le nouveau directeur général de Vodacom en République démocratique du Congo.... Lire la suite
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2017 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom